Transport en commun gratuit

En savoir plus!

Empêchons l'industrie pétrolière de diriger l'École Polytechnique

Signez la pétition

Pétition: Pour que les égouts cessent d’être déversés dans l'ensemble des cours d'eau du Québec

Nous exigeons que le Québec cesse de déverser les eaux usées non traitées dans nos cours d'eau

Signez la pétition >

Élections 2018: Devenir candidat-e du Parti Vert du Québec!

Nous sommes présentement à la recherche de candidat-est pour l'élection générale de 2018 dans l'ensemble des régions du Québec!

Savoir plus

Devenez membre du Parti Vert du Québec !

Gratuit pour le peuple: Devenez membre du Parti Vert du Québec afin d'afficher votre appui envers notre parti. Votre adhésion vous permettra de vous impliquer dans les instances du parti, de participer aux congrès et d'être tenu informé-e-s de notre actualité!

Devenez membre

LE PARTI VERT DU QUÉBEC DÉNONCE LE BUDGET 2014 DU GOUVERNEMENT MAROIS, QUI ABANDONNE LES FAMILLES DU QUÉBEC

Le chef du Parti vert du Québec, M. Alex Tyrrell, a pris la parole ce soir afin de dénoncer le budget d'austérité présenté à l'Assemblée nationale par le ministre des Finances, M. Nicolas Marceau. « Ce budget ne présente aucune vision d'avenir pour le Québec, aucun plan d'ensemble. Il n'est composé que de compressions et de coupures dans les services directs aux citoyens. Nous le rejetons sans compromis », a-t-il déclaré.

« La hausse de tarif dans les garderies subventionnées est particulièrement détestable. » On parle d'un choc tarifaire de près de 30% sur deux ans, qui se traduit par 500$ par année par enfant. « En conjonction avec la taxe santé et les hausses de tarif à Hydro-Québec, on ne peut conclure qu'à l'abandon des familles du Québec par le gouvernement de Pauline Marois », a ajouté le chef du PVQ.

« Le gouvernement a suffisamment d'argent pour jouer à la bourse dans l'industrie minière et investir dans les combustibles fossiles, mais pas assez pour garantir le financement de la santé et des services de garde. Les priorités de ce gouvernement sont complètement déconnectées de celles des familles du Québec », a conclu M. Tyrrell.

Le Parti vert du Québec profitera de la campagne électorale imminente pour provoquer un débat sur ces questions. Les Québécois n'ont pas à subir cet agenda d'austérité économique, commun aux trois grands partis. C'est pourquoi le PVQ offrira un réel choix en proposant une plateforme éco-socialiste radicalement différente lors de la prochaine élection.

Contact :
Stephanie Stevenson
514 303 7750

LE PARTI VERT S'OPPOSE À LA FRACTURATION HYDRAULIQUE SUR L'ÎLE D'ANTICOSTI

Le chef du Parti vert du Québec, Alex Tyrrell, a réagi aujourd'hui à la décision du gouvernement Marois d'aller de l'avant avec la fracturation hydraulique sur l'île d'Anticosti. « Nous nous opposons catégoriquement à cette décision », a déclaré M. Tyrrell.

« Malgré le fait que le Parti québécois avait fait campagne en promettant un moratoire sur les gaz de schiste, il va de l’avant avec la fracturation hydraulique. La différence? L'île d'Anticosti est très peu peuplée. Le gouvernement l'abandonne donc à l'exploitation pétrolière! », a-t-il ajouté. Cette île, qui est plus grande que l’Île-du-Prince-Édouard, deviendra désormais un refuge pour les grandes pétrolières.

Le fait que la plus grande île du Québec soit dotée d'une population inférieure à 250 habitants ne change absolument rien sur le plan des impacts environnementaux. « La fracturation hydraulique est une technologie qui a déjà empoisonné des milliers de puits d’eau potable et de nappes phréatiques à travers le monde », a rappelé le chef du Parti vert. Aux prochaines élections, le PVQ présentera une équipe de candidats intègres, qui participeront au débat politique à travers le Québec et tiendront madame Marois responsable de ses actions dévastatrices pour le Québec. Ensemble, nous stopperons ce plan de développement insensé.

Informations: Stephanie Stevenson 514 233 5191


Le PVQ demande une étude du BAPE sur la filière des terres rares et le projet Matamec en Abitibi

Aujourd'hui le Parti vert du Québec a déposé une demande formelle au Ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs afin qu'une étude du BAPE soit tenue pour examiner l'ensemble de la filière des terres rares au Québec et spécifiquement le projet Matamec qui se retrouve sur les rives du lac Kipawa en Abitibi-Témiscamingue. Ce projet d'extraction serait le premier de son genre au Québec autant qu'au Canada, et selon le PVQ ça serait une énorme risque à la population d'aller de l'avant sans tenir un BAPE compréhensif.

Selon le nouveau chef du PVQ: «L'extraction des terres rares est une des filières minières les plus dangereuses au Québec en ce moment. Si le projet Matamec va de l'avant, le territoire et l'eau potable d'une très grande région risquent d'être contaminés par des métaux lourds et des résidus radioactifs, comme nous avons vu dans d'autres juridictions à travers le monde.»


Le nouveau Conseil exécutif du PVQ est élu

Pour plus d'informations sur les gens qui composent le Conseil exécutif, veuillez visiter leur page en cliquant ici

Une seule équipe s'est présentée pour ces élections internes, aucune candidature n'a été rejetée et aujourd'hui nous sommes fiers de vous présenter votre nouveau Conseil Exécutif, élu par acclamation et qui entrera en fonction immédiatement.


Il reste moins de trois jours pour faire votre contribution annuelle au PVQ.

L’année 2014 présentera de nombreux défis pour le mouvement écologiste au Québec. Le dossier de la fracturation hydraulique sur l’Île-d’Anticosti, le pétrole dans le Golfe du Saint-Laurent, de multiples projets d’oléoducs, la securité ferroviaire, la lutte contre la contamination toxique par des BCP, les projets miniers non réglementés, et l’extraction d’uranium et de terres rares au Québec feront tous l’objet du débat politique.


Parti Vert du Québec