Le PVQ soutient les opposants de la ligne 315 kV d’Hydro Québec à Dollard-des-Ormeaux

En savoir plus!

Empêchons l'industrie pétrolière de diriger l'École Polytechnique

Signez la pétition

Pétition: Pour que les égouts cessent d’être déversés dans l'ensemble des cours d'eau du Québec

Signez la pétition >

Transport en commun gratuit

En savoir plus!

Devenir candidat-e du Parti Vert du Québec!

Nous sommes présentement à la recherche de candidat-est pour l'élection générale de 2018 dans l'ensemble des régions du Québec!

Savoir plus

Devenez membre du Parti Vert du Québec !

Gratuit pour le peuple: Devenez membre du Parti Vert du Québec afin d'afficher votre appui envers notre parti. Votre adhésion vous permettra de vous impliquer dans les instances du parti, de participer aux congrès et d'être tenu informé-e-s de notre actualité!

Devenez membre

Le Parti vert du Québec appuie une voie de contournement pour Lac-Mégantic

Aujourd’hui le 26 mai 2014 le Parti vert du Québec réaffirme sont appui pour une voie de contournement ferroviaire pour la ville de Lac-Mégantic.

Les citoyens de Lac-Mégantic ont été victimes d’une tragédie évitable. L’idée de voir des convois de matières dangereuses circuler sur les rails de cette ville après une telle tragédie est un manque flagrant de respect envers les victimes, les familles, et les résidents.

Selon le Parti vert du Québec, les municipalités devraient avoir le pouvoir de dire non au transport de matières dangereuses et au projet de développement qu’ils ne souhaitent pas installer sur leur territoire.

L’enjeu de la voie de contournement de Lac-Mégantic est une opportunité en or pour le ministère Moreau de démontrer à la fois sa volonté d’écouter le monde municipal et de respecter les victimes du tragédie de Lac-Mégantic.

Alex Tyrrell
Chef du Parti vert du Québec


Catherine Lovatt-Smith, Nouvelle chef adjointe du PVQ!

 

C’est avec grande fierté que je vous présente Catherine Lovatt-Smith, la nouvelle chef adjointe du Parti vert du Québec!

Catherine est une militante d'expérience et je suis honoré de l’avoir au sein de notre parti. Dans les dernières élections provinciales, Catherine était la seule femme au Québec à se présenter contre M. Drainville.

Elle poursuit actuellement un baccalauréat avec double majeur en sciences politiques et en affaires publiques communautaires et analyse des politiques à l’Université Concordia à Montréal.

Durant ses nombreuses années d’implication sociale, elle a notamment occupé des rôles dans Amnestie internationale et dans le mouvement étudiant de 2012.

Je suis convaincu que Catherine a ce qu’il faut pour amener le PVQ au prochain niveau de l’aréna politique québécois. Ses projets pour l’avenir du parti sont déjà nombreux, et elle vous communiquera davantage de précisions sous peu.

D’ailleurs, le PVQ compte présenter une équipe complète de porte-paroles d’ici la fin de l’année 2014. Les postes disponibles seront annoncés dans les prochains mois et seront ouverts à l’ensemble des membres du parti par le biais d’un processus de mise en candidature ouverte.

Finalement je vous invite à venir rencontrer Catherine et l’équipe du PVQ le 7 juin prochain à l’occasion d’un barbecue végétarien pour célébrer sa nomination. Voici les détails:

En solidarité,

Alex Tyrrell
Chef du Parti vert du Québec

 


Le PVQ suit le dossier des terres rares avec inquiétude

Cette semaine une délégation du PVQ s'est déplacée au Eagle Village First Nation en Abitibi-Témiscamingue afin d'assister à une soirée organisée par de nombreux groupes qui s'inquiètent des conséquences environnementales d'une mine de terres rares proposée par la compagnie Matamec.

La possibilité réelle de l'exploitation des terres rares au Québec est une grande préoccupation pour le PVQ.

Le projet Matamec (commandé par Toyota) prévoit utiliser plus que 160 000 litres d'eau fraîche à l'heure, le mélanger avec des métaux lourds, des produits chimiques et les atomes radioactifs avant de le rejeter dans l'environnement sans traitement adéquat.

Pourtant les technologies de recyclage de terres rares sont disponibles, efficaces et réalisables.

Une des utilisations principales des terres rares est la construction des véhicules électriques. Le PVQ est contre toute subvention des voitures privées et prône la gratuité et l'expansion majeure des transports en commun comme solution vert.

À travers les prochains mois et années, nous allons suivre le dossier des terres rares au Québec avec intérêt


Solidarité avec Cacouna; NON au port pétrolier!

MONTRÉAL, LE 4 MAI 2014

Aujourd'hui une délégation du PVQ s'est déplacée à Cacouna, Québec pour porter main fort à ceux et celles qui luttent contre la construction d’un port pétrolier qui risque de détruire une partie essentielle de l’habitat des bélugas du Saint-Laurent.

Ce port pétrolier servira à exporter le pétrole des sables bitumineux aux marchés internationaux par voie maritime. Il sera reconduit sur place par la construction de l'oléoduc Energy East proposé par la compagnie Trans Canada.

Présentement, ni la construction du port, ni la construction de l'oléoduc ont reçu le feu vert des autorités, la compagnie Trans Canada réalise actuellement les levées sismiques dans le secteur sans aucune évaluation environnementale sur le processus.


Message du chef Alex Tyrrell suite des elections du 7 avril

Chers membres et sympathisants du Parti vert du Québec,

Suite à l’élection j’aimerais partager avec vous quelques unes de mes conclusions.

Premièrement, j’aimerais remercier chacun et chacune d’entre vous pour votre appui, votre encouragement, vos actions, et votre contribution à la cause verte.

Je suis très fier de chaque membre de notre équipe. Ensemble nous avons travaillé très fort pour construire et présenter une vision alternative pour l’avenir du Québec qui a très biens résonnée avec l’électorat.

Dans cette élection nous avons presenté un programme complet avec une série de propositions pragmatiques et réalisables. Nous avons également presenté le plus haut pourcentage de candidates féminines de l'histoire de notre parti.

Ensemble nous avons pris l'approche de placer la protection de l'environnement au coeur de notre programme sur l'ensemble des enjeux. Non seulement nous avons reçu une note de 96% sur notre programme environnemental selon l'évaluation de Greenpeace, mais nous avons établis notre crédibilité sur une base beaucoup plus large.

La campagne électorale nous a mis en contact avec des milliers de personnes nous appuyant, et nous sommes pret a continuer le travail. De plus en plus de personnes sont atirées par le message rassembleur du Parti vert du Québec, et nous avons tous les outils pour amener ce parti au prochain niveau.

Avec un gouvernement libéral majoritaire à Québec, le PVQ a un rôle fondamental a jouer dans l’élaboration du débat politique au Québec.

Nous sommes en train de prendre notre place dans le système politique et les années devant nous semblent prometteuses. D’ailleurs, je me fait deja approcher par les medias pour critiquer les politiques environnementales de M. Couillard et du PLQ.

Avec des politiques sur tous les enjeux, des candidats et candidates extraordinaires, et une présence accrue sur le terrain, le web et dans les medias, nous avons réusssi à prendre notre place dans le débat.

Même si nous aurions aimé recevoir plus de votes, nous avons tout de même réussis à présenter une campagne sérieuse qui a fait tourner de nombreuses têtes. Dans une élection aux enjeux si polarisants et un climat où le vote stratégique est roi, un appui à notre parti ne s’est pas nécéssairement traduit en un vote le jour du scrutin. Nos supporteurs sont beaucoup plus nombreux que nos voteurs cette élection, et j’ai reçu énormément de messages de citoyens nous encourageant à continuer dans cette direction.

Pour les prochaines années, le PVQ aura la tâche ardue de continuer à se démarquer sur la scène politique.

Malgré les défis, je crois énormément au potentiel que nous avons ensemble, et c'est pour cette raison que je compte continuer a représenter le parti pour les prochaines années. Je suis très fier de notre équipe et ce que nous avons accomplis ensemble depuis le mois de septembre. 

Ensemble, nous sommes capable de continuer de faire valoir nos idées en gardant le PVQ au centre de l’action.

Lors des prochaines semaines, nous allons tenir une série de consultations afin de discuter de l’avenir du parti. Nous allons également continuer à prendre part aux actualités, à organiser des évenments, et à voyager à travers le Québec pour forger nos liens en region. Ces prochains quatre années seront notre chance de rassembler une équipe complète de candidats pour la premiere fois, donnant le message clair à notre province que nous sommes prêts à relever le défi.

En attendant les consultations n’hésitez pas a m’écrire pour me faire part de vos impressions et commentaires quant à l’avenir du Parti vert du Québec.

En solidarité,

Alex Tyrrell
Chef du Parti vert du Québec
alex@unirlepvq.ca


Nouvelle vidéo de Tidiane Diallo - Candidat du PVQ à Saint-Laurent


Le Parti vert du Québec condamne l’investissement du gouvernement dans le projet de terres rares de Matamec Explorations Inc.

Montréal, le 3 avril 2014-  Hier, Ressources Québec a annoncé l’investissement de 4 millions de dollars des contribuables québécois dans le projet Matamec dans la région d’Abitibi-Témiscamingue, qui vise l’exploitation des terres rares afin de fournir les matériaux pour les véhicules électriques de Toyota.

« Le fait que le Parti Québécois va de l’avant avec ce projet de terres rares sans tenir de BAPE, et sans même respecter leur propre réforme sur la loi sur les mines (adoptée au mois de décembre) démontre leur volonté de tourner un oeil aveugle au point faible de leur plan d’électrifier les transports privés » a soutenu le chef du PVQ.

Depuis plusieurs mois, le PVQ demande un BAPE sur le projet Matamec sans réponse claire du gouvernement, malgré de nombreuses rencontres avec Scott MacKay et Daniel Breton (voir le dernier communiqué du parti à ce sujet).

Pour plus d’information:

Stephanie Stevenson
Attachée politique au chef du Parti vert du Québec
(514) 233-5191
stephanie.pvq@gmail.com


Le Parti vert du Québec s'oppose à l'exploitation de ressources naturelles toxiques

Montréal, le 29 mars 2014 – Le Parti vert du Québec présente aujourd'hui ses orientations en matière de ressources naturelles. « Les principes qui doivent nous guider dans l'exploitation des ressources naturelles du Québec sont la responsabilité et la durabilité mais surtout la sécurité » a affirmé le chef du PVQ, Alex Tyrrell.

« Le débat sur les gaz de schiste, puis celui qui a suivi la tragédie de Lac-Mégantic, ont démontré que les Québécois sont préoccupés d'abord et avant tout par la sécurité. Le gouvernement doit prendre acte de ces préoccupations et agir en conséquence. »

« C'est pourquoi le PVQ se positionne pour un moratoire complet sur la fracturation hydraulique et ce, sur l'ensemble du territoire québécois. Malgré ce que les pétrolières et gazières prétendent, la technologie permettant l'extraction de manière propre et sécuritaire n'existe tout simplement pas, point à la ligne. Le transport de ces ressources non-conventionnelles, que ce soit par camion, train ou pipeline, est aussi problématique. Enfin, cette filière nous détourne de nos objectifs en matière de lutte aux changements climatiques. Pour toutes ces raisons, nous nous opposons à l'exploitation de ces ressources au Québec » a ajouté M. Tyrrell.     

« De plus, nous proposons aussi la mise au rancart des filières de l'uranium et des terres rares sur notre territoire. Les risques pour l'environnement et la santé publique dans les régions concernées sont tout simplement trop élevés. Encore une fois, la technologie permettant l'exploitation de ces ressources de manière propre n'existe pas encore. Ces activités minières contaminent le territoire environnant avec des métaux lourds et des déchets radioactifs. Le principe de précaution commande donc que l'on y mette immédiatement un terme» a conclu le chef du Parti vert. 

La plateforme électorale 2014 du Parti vert du Québec peut être consultée à l'adresse suivante : www.pvq.qc.ca/notre_plateforme

Stephanie Stevenson, attachée de presse du Parti vert du Québec

stephanie.pvq@gmail.com

Un candidat du PVQ privé de son droit de vote

Jeudi le 27 mars 2014 Brendan Edge, le candidat du Parti vert du Québec dans la circonscription de Chomedey s'est fait refusé son inscription sur la liste électorale.

Le chef du PVQ, M. Alex Tyrrell, a deploré cette attaque sur les droits des étudiants d’exercer leur droit de vote. «Ceci fait partie d’une série de gestes antidémocratiques et illégaux par le DGEQ qui ne cessent de mettre les bâtons dans les roues des étudiants qui tentent d’exercer leur droit de vote légitime» a expliqué M. Tyrrell.

Quant aux motivations, M. Tyrrell soutient que «le Directeur général des élections tente de freiner l’enregistrement des étudiants suite aux nombreuses demandes publiques de la part de la Première ministre sortante, Mme Marois, qui craint que les étudiants exercent leur droit de vote. Les lois sont claires, un citoyen qui réside au Québec depuis six mois ou plus a le droit de vote.»

M. Tyrrell a également comparé cette situation à l’épisode de 2012 où le Parti Libéral du Québec a réussi à empêcher les étudiants d’exercer leur doit de vote sur les campus universitaires.

M. Edge réside au Québec depuis plus de trois ans. Il est inscrit sur le bulletin de vote dans la circonscripton de Chomedey, il étudie à l'Université McGill et il n'a pas quitté le Québec sauf pour des vacances et des engagements familiaux. Depuis trois ans, il a passé moins de deux mois à l'extérieur de la belle province.

Brendan EdgeM. Brendan Edge

Nouveau leadership pour Chomedey!

 


Le Parti vert du Québec réitère son opposition à la loi P6

Dans le cadre de la manifestation sur la brutalité policière, le chef du Parti vert du Québec a réitéré l’opposition aux multiples lois anti-manifestation incluant la loi P6 à Montreal. « Le fait que Mme Marois s’est fait élire sur une promesse d’abolir la fameuse loi 78, seulement pour appuyer les règlements municipaux identiques, est de l’hypocratie complète, et démontre son incompétence » a expliqué Alex Tyrrell, chef du parti.

Le programme officiel du Parti vert du Québec est très clair sur la loi P6 et fait appel pour une enquête sur la brutalité policière lors du Printemps érable, ainsi que la mise en place d’une unité d’enquête indépendante sur le travail des policiers. Plus d’info: http://www.pvq.qc.ca/securite

« Le fait que des manifestants pacifiques seront arrêtés aujourd’hui est une honte pour le Québec et les gens de ma génération qui ont vu leur droits d’assemblée et leur liberté d’expression opprimés depuis un certain temps » a conclu le chef du parti.


Parti Vert du Québec