Le coût des automobiles pour la société

Turcott.jpg

Les automobiles coûtent très cher à la société québécoise, au-delà de leur coût au niveau du climat, la “dominance” de la voiture représente un lourd fardeau fiscal pour le gouvernement. À titre d’exemple on peut chiffrer ce coût comme suit (Données compilées par George Poulos, dans la région métropolitaine de Vancouver) :

  • Si marcher vous coûte 1 $, la société paie 0,01 $

  • Si vous déplacer à vélo coûte 1 $, la société paie 0,08 $

  • Si prendre le bus vous coûte 1 $, la société paie 1,50 $

  • Si utiliser la voiture vous coûte 1 $, la société paie 9,20 $

Ce coût s’explique par les impacts de l’utilisation de la voiture : congestion, construction et entretien constant des infrastructures ainsi qu’une série dépenses diverses. Le nombre croissant de véhicules sur nos routes augmente la congestion, qui incite une pression pour la construction de plus de routes, d’autoroutes, de ponts et ou encore tunnels (le troisième lien entre Québec et Lévis par exemple). Cette construction constante d’infrastructures n’a cependant aucun impact sur la fluidité, au contraire elle augmentera le nombre d’automobilistes sur les routes. Il n’existe d’ailleurs aucun exemple de construction de route ayant permis de réduire la congestion.

Parti Vert du Québec