LE PARTI VERT DU QUÉBEC CRAINT LA PRIVATISATION DES TRANSPORTS PUBLICS - Parti vert du Québec

LE PARTI VERT DU QUÉBEC CRAINT LA PRIVATISATION DES TRANSPORTS PUBLICS

rsz_2iphone-novdec2014_277.jpg

Ce matin, le gouvernement Couillard a annoncé leur intention de modifier la loi sur la Caisse de dépôt et de placement du Québec afin de permettre à ce dernier de financer des trains légers pour le nouveau pont Champlain et pour l'ouest de l'île de Montréal.

Dans les faits, l'affectation du dossier des projets d’infrastructures à la Caisse, une institution qui a comme but ultime de générer le plus grand profit possible pour ses investisseurs (dont ceux du fonds de pension), pourrait être interprété comme étant un premier pas envers la privatisation de nos transports publics.

Nous devons réviser la proportion des subventions en transports accordées aux transports en commun versus celles accordées à l'essor du réseau routier. Avec l’annonce de ce projet de loi, nous devrions nous demander si le gouvernement cherche à faire un profit sur les infrastructures de transport collectif alors que la quasi-totalité des coûts associés à l’utilisation d’un véhicule privé sont facturés aux contribuables, et ce, même si cela contribue à l’augmentation de nos émissions de gaz à effet de serre!

Aujourd'hui il y a très peu de péages sur les autoroutes et les ponts du Quebec. Par contre, les péages sont présents dans tous les autobus et dans toutes les stations de métro sur l’île de Montréal.

Si le gouvernement exige que la Caisse de dépôt fasse un profit sur les projets de transport en commun, les usagers peuvent s'attendre à des droits de passage plus coûteux que si l’on avait un système 100% public à but non-lucratif, financé par l'État. Rappelons que les tarifs de la STM ont augmenté à un taux supérieur à celle de l’inflation pour une énième fois cette année.

Il est plus clair que jamais que la meilleure façon de lutter contre les changements climatiques est de faire une promotion active des transports en commun.

En somme, les Québécois et Québécoises ont besoin de réelles alternatives à l’utilisation de l’auto-solo. La réalisation du Train de l’ouest a été promise aux résidents à maintes reprises par les députés libéraux de l'ouest de l'île durant les campagnes électorales. C'est la même chose pour le système léger sur rail du pont Champlain, qui est à l'étude depuis les années 1980. En 2015, il serait temps qu’on arrête de parler, et qu’on passe à l’action!

Alex Tyrrell
Chef du Parti vert du Québec
Vous aimez cet article?
Parti vert du Québec