Déversement de diésel à Longueuil - Le Parti vert du Québec réclame que l’enquête de la Ville soit rendue publique

À la suite de la crise entourant l’eau potable à Longueuil, le Parti vert du Québec (PVQ) rappelle à la mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire, l'importance de tenir sa promesse de publier les résultats de l’enquête interne sur le déversement de diésel dans l'eau potable dans les délais les plus courts. Durant la séance du conseil municipal du 20 janvier, la mairesse a soutenu qu’elle attendra la « validation » du rapport d’enquête par les procureurs de la Ville avant qu’elle puisse être publiée.

« Le Parti vert du Québec demande à Mme St-Hilaire de procéder avec la publication du rapport d’enquête aussitôt qu’il sera rédigé. Le Ministre de l'Environnement devrait également mener une enquête sur les événements du 14 janvier et sur la crise qui a enchainée. Cette crise d’eau a été marquée par des fausses déclarations de l’administration municipale et les citoyens ont le droit de savoir ce qui s’est réellement passé » a résumé Alex Tyrrell, chef du PVQ. Rappelons que plus de 300 000 personnes ont été privées d’eau potable du robinet durant la crise.

 

« Les décisions et les annonces concernant l’état de l’eau potable devraient se faire par des spécialistes de l'eau, et non par les élus municipaux qui n’ont pas nécessairement les compétences scientifiques requises pour prendre des décisions éclairées. L’administration St-Hilaire a commis de graves erreurs dans ce dossier, et la mairesse devrait s’excuser pour la mauvaise gestion téméraire de la crise » a conclue Catherine Lovatt-Smith, chef adjointe du PVQ et résidente de Longueuil.

 

-30-


Informations: Malcolm Lewis-Richmond, 514-303-7750

Parti Vert du Québec