Mont Rigaud: Alex Tyrrell says no to mining and yes to municipal autonomy!

0
506

Le chef du Parti Vert du Québec, Alex Tyrrell, était de passage dans la MRC de Vaudreuil-Soulanges, ce dimanche, afin de prendre la parole publiquement sur le refus du gouvernement du Québec de protéger le mont Rigaud d’un développement minier. Ce projet menace fortement l’eau potable de la région et risque d’avoir des conséquences très importantes sur les habitants de la région. 

Accompagné de Kristian Solarik, candidat pour le Parti Vert dans la circonscription de Soulanges, Alex Tyrrell s’est exprimé sur la position très claire de son parti sur ce projet minier. En désaccord complet avec ce développement qui menace fortement les eaux souterraines de la MRC, le PVQ appuie l’autonomie municipale et le pouvoir des municipalités de dire non à ce type de projet. «En ce moment, les municipalités s’opposent à ce développement minier, mais le gouvernement de François Legault refuse d’écarter l’activité minière sur ce site. Ça ne fait aucun sens que les municipalités disent non à ce genre de projet, mais que le gouvernement refuse leur demande;» a déclaré Alex Tyrrell, dans son discours. 

Dans la MRC de Vaudreuil-Soulanges, 18 des 23 municipalités sont dépendantes des eaux souterraines. En novembre 2019, La MRC avait formulé une demande initiale au ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles et au ministère des Affaires municipales et de l’Habitation afin de protéger la région entière de l’exploitation minière. «Le gouvernement de la CAQ néglige encore l’importance de protéger l’environnement et nos sources d’eau souterraine. Le préfet de la MRC et les maires et mairesses des divers municipalités et villes comprennent l’importance de vouloir protéger le mont Rigaud de l’exploitation minière. Le message est clair, on doit protéger le mont Rigaud!; s’est exprimé Kristian Solarik, candidat dans la circonscription de Soulanges. 

Le Parti Vert du Québec considère qu’une telle pression sur les municipalités est intolérable et souhaite accroître les pouvoirs des municipalités. Le PVQ croit en des communautés locales fortes, ayant le contrôle sur leur développement, et le droit de dire NON aux projets de développements économiques qui ne sont pas dans leurs intérêts. La décentralisation du pouvoir permettra aux municipalités d’assurer leur propre développement, dans le respect de leur environnement et de leurs intérêts, et ce tout en respectant leurs valeurs. Les municipalités d’aujourd’hui sont dans une position de faiblesse face aux grands pouvoirs économiques qui voudraient exploiter leurs ressources, et ils ont besoin d’outils juridiques puissants pour protéger leur population d’une telle oppression. Les meilleurs projets de développements économiques, sociaux ou communautaires sont ceux qui sont capables de recevoir l’appui de la population locale, soit l’acceptabilité sociale. « Il est important de souligner que le gouvernement du Québec devrait permettre aux municipalités de dire non à de tels projets et c’est une partie essentielle du programme 2022 du PVQ, soit de permettre aux municipalités d’avoir un pouvoir de véto. C’est un non-sens que des municipalités se battent pour protéger leur eau potable et encaissent des refus du gouvernement du Québec;» a déclaré le chef du parti. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here