Le PVQ présente Jamie D’Souza, candidate dans la circonscription de Rosemont

0
405

Montréal, le 18 août 2022 – Le chef du Parti Vert du Québec, Alex Tyrrell, a pris la parole, ce jeudi, 18 août, à Montréal, afin de présenter la candidature de Jamie D’Souza, candidate officielle du Parti Vert pour les élections provinciales 2022, dans la circonscription de Rosemont. Ensemble, ils se sont positionnés publiquement sur des enjeux importants à l’échelle de la province, soit la réduction et la réutilisation des déchets au Québec, ainsi que la sensibilisation au problème de l’enfouissement des déchets textiles. Le Parti Vert croit que le Québec a tout à gagner en investissant dans la valorisation des matières organiques, mais également dans les infrastructures de recyclage afin de favoriser l’économie circulaire, les emplois locaux et une politique environnementale responsable. 

Le chef du Parti Vert du Québec a profité de cette occasion pour ajouter des précisions sur la position du parti en matière d’enfouissement des matières textiles au Québec. « Il y a des centaines de tonnes de vêtements qui sont mis à l’enfouissement chaque année, à Montréal, et pour traiter ces vêtements-là. Ca prend de la main d’œuvre et il faut que les vêtements soient traités, lavés, remis en vente ou mis à donner. Le Parti Vert du Québec propose d’avoir des centres qui sont subventionnés par le gouvernement qui traitent les vêtements usagés, qui les remettent en valeur et qui les donnent à la population gratuitement.. ;» a fait remarquer Alex Tyrrell, chef du Parti Vert du Québec. 

Le Parti Vert du Québec appuie également de grands investissements publics dans les infrastructures de recyclage. Le parti a comme objectif d’éliminer complètement l’exportation et l’enfouissement des matières recyclables. Pour ce faire, le Parti Vert du Québec nationalisera l’industrie du recyclage québécois et mettra en place une écotaxe sur certains matériaux industriels. De plus,un système de consigne sera mis en place pour inciter la population à réduire la quantité de déchets tout en finançant l’industrie du recyclage. Un nouveau système de tri plus complexe sera créé pour séparer les différents matériaux recyclables et éviter les souillures qui rendent certains matériaux non recyclables ou plus difficilement recyclables. Le parti investira dans l’industrie du recyclage autant dans le nord du Québec que dans le sud, tout en améliorant les capacités de recyclage des déchets textiles, qui sont actuellement enfouis ou envoyés à l’étranger. «Au Parti Vert du Québec on propose de financer la nationalisation du système de recyclage, mais aussi le traitement des déchets avec une éco-taxe qui serait appliquée aux membres. Les gens achètent les produits et payent les frais de recyclage. C’est quelque chose de très important si l’on veut réduire l’enfouissement des matières recyclables au Québec ;» s’est exprimé Alex Tyrrell, chef du parti.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here