Justice économique : Alex Tyrrell présente les revendications du PVQ avec David MacFarquhar, candidat dans Robert-Baldwin

0
384

 Le chef du Parti Vert du Québec, Alex Tyrrell, a pris la parole, ce dimanche 28 août, à Montréal, afin de présenter la candidature de David MacFarquhar, candidat officiel du Parti Vert pour les élections provinciales 2022, dans la circonscription de Robert-Baldwin. Ensemble, ils se sont positionnés publiquement sur un enjeu important aux yeux du PVQ, soit toute la question de la justice et de l’égalité économique. Le Parti Vert du Québec s’inscrit dans une vision éco-socialiste, ce qui implique de protéger l’environnement tout en offrant des services publics de qualité à la population. Le PVQ est très préoccupé par les inégalités sociales et le besoin de bâtir une société plus juste et plus équitable. 

Le chef du parti, Alex Tyrrell, a profité de cette prise de parole pour présenter les propositions et les revendications du parti en matière de justice économique. À l’heure où l’inflation galopante affecte le budget de tous, le Parti Vert du Québec propose d’aider les gens ordinaires là où ils en ont le plus besoin : dans leurs frais de transports, de logement et de nourriture. Le Parti Vert du Québec appuie également l’augmentation rapide du salaire minimum pour atteindre 20$/h d’ici le printemps 2023. Cette augmentation du salaire minimum sera combinée avec des modifications au Code du travail, qui interdira aux employeurs de réduire les bénéfices (pauses café, assurances, etc.) pour contrer la hausse du salaire minimum. Ce salaire minimum sera également indexé à l’inflation.

​​En plus de l’augmentation du salaire minimum, le PVQ propose d’instaurer un revenu minimum garanti de $1800 par mois afin de sortir l’ensemble des Québécois-es de la pauvreté. Ce montant sera bonifié pour les personnes atteintes de maladies ou d’un handicap physique ou mental. Ce programme remplacera à terme celui d’aides sociales. L’ensemble des résident-e-s seront admissibles sans condition. Il y aura également une exemption de travail de $600 par mois afin de permettre aux personnes de travailler à temps partiel sans compromettre leur accès au programme.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here