Le Parti Vert dévoile sa plateforme en matière de droits autochtones

0
521

Le chef du Parti Vert du Québec, Alex Tyrrell, a pris la parole, ce mercredi 21 septembre, au Square Cabot, à Montréal, afin de dévoiler la plateforme électorale du parti en matière de droits des personnes autochtones. 

La colonisation des territoires qui font désormais partie du Canada et du Québec a été extrêmement violente envers les premiers peuples. Les gouvernements, en collaboration avec l’Église catholique ont perpétrer un génocide envers les premiers peuples de ces territoires et le moment est venu pour reconnaître les faits et de poser des gestes concrets pour apporter justice, pour documenter les événements et pour s’assurer que l’État moderne fait tout ce qui est possible pour guérir les blessures. Le Parti Vert du Québec juge qu’il est nécessaire de reconnaître et arrêter le génocide envers les autochtones. Le Parti Vert du Québec s’engage également à céder de grandes sections du territoire aux nations autochtones, afin de retourner les terres qui leur ont été prises sans droit par les colonisateurs. 

Les enjeux de discrimination systémiques envers les personnes autochtones se perpétuent. Il faut corriger la situation tout en guérissant les blessures endurées depuis la colonisation, qui sont bien connues et documentées, de plus les diverses commissions ont déjà formulé des recommandations concrètes, réalisables et justes. Ce qu’il manque pour donner suite aux recommandations de ces commissions c’est la volonté politique d’agir. Le Parti Vert du Québec croit que le temps est venu de poser des gestes concrets et de bâtir l’avenir ensemble avec les premiers peuples en reconnaissant leurs droits et leurs connexions à leurs terres. Nous avons le devoir d’agir dès maintenant et nous le ferons.

Le gouvernement du Québec doit également reconnaître officiellement le racisme systémique et contribuer activement à son élimination par différentes mesures énoncées par la coroner Gehane Kamel. Un encadrement plus strict et des mesures disciplinaires plus rapides doivent aussi être formulés pour répondre à la souffrance que le racisme systémique engendre sur les peuples autochtones dans le système de santé. Ce qui s’est passé avec Joyce Echaquan aux mains du système de santé est inacceptable et choquant, mais tristement loin d’être un cas isolé. Le racisme existe dans le système de santé québécois. Il s’agit d’un endroit clé où le racisme systémique s’exerce au Québec et nous avons tous le devoir d’éliminer le racisme partout au Québec que ça soit dans notre système de santé, dans l’éducation, entre les mains des policiers et partout ailleurs.

Afin de céder un pouvoir important aux peuples autochtones au sein de la démocratie québécoise, le Parti Vert du Québec s’engage à offrir un siège à l’Assemblée nationale pour chacune des 11 nations autochtones et une aux autochtones habitant à l’extérieur des communautés pour un total de 12 sièges. Ce geste de réconciliation pourrait donner la possibilité aux autochtones de choisir le gouvernement en cas d’un parlement minoritaire, tout en promouvant le dialogue, l’écoute et des échanges au sein du parlement. Le Parti Vert du Québec appuie également la reconnaissance formelle des gouvernements autochtones dans la Constitution canadienne afin qu’ils puissent bénéficier de la même reconnaissance que les gouvernements provinciaux et le gouvernement fédéral.

Le Parti Vert du Québec appuie aussi l’autodétermination des peuples autochtones. En termes de gestion du territoire, les Premières Nations devraient avoir le pouvoir de bloquer des projets de développement (ou d’exploitation) sur leurs terres ancestrales. Sur le plan social, les Autochtones devraient avoir davantage de contrôle sur les services sociaux, notamment pour réduire l’envoi des enfants autochtones dans des familles d’accueil non autochtones. 

Enfin, le Parti Vert du Québec soutient que la loi sur les Indiens demeure raciste et colonialiste à ce jour et qu’elle devrait être renversée afin de permettre aux Premières Nations la possibilité de transitionner vers un mode de gouvernance traditionnel. Un gouvernement du Parti Vert du Québec mettra en place des ressources pour restaurer les langues en voie de disparition et aidera les jeunes autochtones à apprendre leurs langues avec la mise en place de cours gratuits comme nous le proposons pour le français et l’anglais.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here