La fin d’une époque dans le Village de Pointe-Claire

La Cabaret-Boutique des Bons Voisins fermé pour de bon

Les membres et amis de la Coopérative des Bons Voisins ont passé beaucoup de temps à vider et nettoyer le local de la rue Bord-du-Lac qui abritait jusqu’à tout récemment le Cabaret-Boutique de la coop.

Après la cessation complète des opérations en décembre dernier, c’est avec regret que les membres de la Coopérative des Bons Voisins ont dû vider et nettoyer le local situé sur le chemin Bord-du-Lac la semaine dernière.

Jeudi dernier, Cités Nouvelles a rencontré plusieurs personnes qui s’étaient porté volontaires pour nettoyer et vider l’endroit. Une des fondatrices, Nathalie Laplante, supervisait les opérations de nettoyage. Elle s’est confiée au journal sur ce que le Cabaret-Boutique représentait pour la communauté.

«C’est une grosse perte pour la communauté parce que l’endroit était unique en son genre. On l’avait ouvert dans le Village de Pointe-Claire parce qu’on sentait qu’il y avait un besoin énorme d'un lieu de rassemblement pour la communauté. C’était ça, l’objectif premier de la coop», a-t-elle dit.

 

Avec la fermeture en décembre dernier, le Village de Pointe-Claire et les résidents de l’Ouest-de-l’Île en général ont perdu non seulement un restaurant qui servait de la nourriture et des boissons du terroir, mais aussi une salle de spectacles et un lieu d'exposition pour les peintres locaux.

La Ferme du Zéphyr située à Senneville devra également se trouver un nouveau partenaire pour distribuer ses légumes dans l’Ouest-de-l’Île alors que le Cabaret servait de point de distribution ainsi que d’hôte au marché hebdomadaire.

«Parce que la coop remplissait tous ces rôles à la fois, son absence va créer un videénorme dans la communauté. Aucun établissement ne pourra remplacer complètement la coop et c’est ça qui me fait le plus mal», a dit Mme Laplante.

Viabilité

Cette dernière a mentionné des raisons de viabilité financière pour expliquer la fermeture du Cabaret-Boutique. Le chef du Parti vert du Québec, Alex Tyrrell étaitsur place avec son attaché de presse le 9 janvier pour apporter son aide. Lui aussi croit que c’est là une perte majeure pour la communauté.

«On trouve que c’est vraiment malheureux que la coop ferme. C’était une organisation communautaire vitale et ça donnait une chance à plusieurs artistes locaux de se produire en spectacle. C’était aussi le seul endroit où il y a eu un débat des candidats lors de la dernière élection (provinciale). Le gouvernement provincial doit en faire plus pour supporter les coopératives de toutes sortes», s’est-il exclamé.

Source: http://www.citesnouvelles.com/Vie-de-quartier/2014-01-21/article-3585032/La-fin-d%26rsquo%3Bune-epoque-dans-le-Village-de-Pointe-Claire/1

Parti vert du Québec