Le Parti vert du Québec (PVQ) condamne les arrestations arbitraires à la manifestation annuelle contre la brutalité policière

Aujourd'hui le PVQ déplore à la fois le profilage politique et l'utilisation du règlement 500.1 pour procéder à des arrestations arbitraires de groupes de manifestants pacifiques.

« Arrêter systématiquement ceux qui s’opposent à la brutalité policière quand aucun méfait n’est commis est un geste antidémocratique qui va à l’encontre des lois et de la constitution canadienne » a soutenu Alex Tyrrell, chef du Parti vert du Québec.

« Le Parti vert du Québec s’oppose au règlement P-6 de la ville de Montréal et demande au maire Coderre de faire preuve de respect envers la démocratie et d'abroger ce règlement totalitaire» a soutenue Catherine Lovatt-Smith, chef adjointe du PVQ.

« Arrêter, menotter, fouiller, et détenir les manifestants politiques pour ensuite retirer les constats d’arrestation n’est rien d’autre qu’un procès extrajudiciaire sans juge, sans preuve, et sans justice » a conclu M. Tyrrell.

Source: Parti vert du Québec 514-612-3365

Parti Vert du Québec