Le Parti Vert du Québec soutient les habitants de Pointe-Claire - Parti vert du Québec

Le Parti Vert du Québec soutient les habitants de Pointe-Claire

                                                

Mardi, j’ai participé à la réunion du conseil municipal de la ville de Pointe-Claire portant sur le suivi de la fuite de PCB et la contamination du site situé au 86 Boulevard Hymus.

Le maire Marris Trudeau étant en vacances, celui-ci n’était donc pas présent lors de cette réunion. Son remplaçant, Paul Bissonnette, a commencé la rencontre par la lecture d’un discours réaffirmant le soutient, par la ville de Pointe-Claire, des actions prises par le gouvernement du Québec et le ministère de l’environnement tout au long de ce dossier.

Plus tard dans la soirée le conseil municipal a octroyé un contrat de trois mille dollar à une firme de relation publique spécialisée dans le gestion de crise.

L’administration de Morris Trudeau est rentré en mode “crise” autour de cette dossier - cependant, pas dans le sens auquel le public l’aurai envisagé, leur crise est une crise de légitimité, de relation publique et d’image. Pendant ce temps, la santé de la population reste en péril et le processus de décontamination reste lent et inadéquate.

En revanche, durant la période de questions, le gérant municipale Robert-F. Weemaesa a affirmé être en contact régulier avec des responsables ministériels et que sans sa constante insistance et pression sur les autorités le processus ne serait pas où il en est aujourd’hui.

Le fait est que presque trois ans après le déversement l’équivalent de plus de 520 chargements de camion-benne de PCB contamine toujours les sols incluant ceux sous certains bâtiments. Un bâtiment a été utilisé pour stocker illégalement des centaines de barils contenant du PCB. De ce fait les socles de béton sont contaminés et la poudre de PCB qu’ils peuvent dégager est un dangereux pour la santé lorsque respiré. Tout ses faits sont soulignés dans le rapport interne du ministère de l’environnement qu’ils ont tenté de garder confidentiel mais qui a été rendu publique grâce à une demande faite regardant le droit d’accès à l’information.

Pendant que le ministère de l’environnement continu de remettre à plus tard la décontamination du site, celui-ci reste accessible à l’ensemble de la population, dont les enfants, car ce dernier n’étant pas sécurisé. Aucun signe de contamination n’étant visible sur le site, le bâtiment contaminé est promu, par son propriétaire, comme étant disponible à la location.

Le Parti Vert du Québec continuera d’apporter son soutient aux habitants de Pointe-Claire dans les mois et années à venir.

Vidéo de la réunion du conseil municipal: http://bit.ly/1TSB2Ps
Mon échange avec le remplacement du maire commence à 1:22:50

Alex Tyrrell

 

                                     

Vous aimez cet article?
Parti vert du Québec