Le PVQ dit non au rodéo à Montréal!

IMG_5043.jpg

Le Parti Vert du Québec s’oppose à l’arrivée du rodéo NomadFest dans le cadre des festivités du 375e anniversaire de Montréal qui aura lieu du 24 au 27 août 2017. La tenue d’un rodéo urbain va à l’encontre de la Loi sur le bien-être et la santé animale (BÊSA)

L’art. 5 de la loi BÊSA indique que  : « le propriétaire ou la personne ayant la garde d’un animal doit s’assurer que le bien-être ou la sécurité de l’animal n’est pas compromis. Le bien-être ou la sécurité d’un animal est présumé compromis lorsqu’il ne reçoit pas les soins propres à ses impératifs biologiques. Ces soins comprennent notamment que l’animal : … (7) ne soit soumis à aucun abus ou mauvais traitement pouvant affecter sa santé ».

L’adoption de cette loi a modifié le Code civil du Québec en indiquant que les animaux ne sont pas des biens matériels mais bien des êtres dotés de sensibilité.

Le simple non-respect de la loi devrait être suffisant pour laisser tomber le projet. Néanmoins, le maire Coderre ne démord pas. Il tient mordicus à ce que le rodéo ait lieu, même si le rodéo ne représente pas le patrimoine ni l’identité culturelle des montréalais.

Or, il est démontré que les traitements infligés aux animaux impliqués dans les rodéos provoquent des souffrances psychologiques inutiles provoquées par la peur, des douleurs physiques, des blessures, voire même la mort dans certains cas. Effectivement,  entre 1986 et 2016, plus de 80 chevaux ont été tués lors du rodéo de Calgary seulement.  Ce sont des statistiques alarmantes et désolantes. Le bien-être de ces animaux, n’est pas, par le fait même, respecté.

Nous croyons que faire subir des traumatismes et des blessures aux animaux n’ayant pas consenti à de tels traitements à des fins de simple loisir n’est pas acceptable.

Les éperons, les sangles, l’aiguillon électrique et le fouet figurent parmi les instruments utilisés lors des rodéos pour faire obéir l’animal et qu’il effectue des manoeuvres dangereuses et non naturelles. En ce qui concerne le fouet,«  les blessures qu’il peut causer aux chevaux sont bien documentées et comprennent des lésions sévères aux yeux, des œdèmes, des enflures, des ecchymoses et des coupures. »

À l’échelle nationale, Vancouver a interdit la tenue de rodéos sur son territoire.L’Angleterre, l’Écosse et les Pays-Bas sont des pays pour qui les rodéos sont de l’histoire ancienne.

Au Québec, plusieurs voix se sont prononcées contre le rodéo urbain NomadFest. La SPCA a lancé une pétition ayant recueilli plus de 23 000 signatures à ce jour. Un recours collectif a aussi été entrepris par Me. Alain Roy et ses élèves pour faire interdire le rodéo, car tel que mentionné plus haut, il contrevient à la loi BÊSA.

Le rodéo n’obtient pas non plus l’appui de la population. L’administration Coderre refuse d’être à l’écoute des inquiétudes des citoyen-ne-s. Pourquoi s’acharner à ce qu’un tel projet ait lieu alors qu’il est anti-législatif, non-représentatif et qu’il n’a pas l’appui d’une partie du public dénonçant les mesures cruelles ayant lieu dans les rodéos?

Nous croyons que cela, en ajout au fait que les animaux souffrent inutilement et soient soumis à des situations anxiogènes permet de légitimer la levée de ce projet pour le remplacer par un autre plus représentatif de l’histoire des montréalais. La lecture de documents racontant l’histoire de la métropole ne mentionnent pas le rodéo comme étant une activité culturellement ancrée dans l’identité des montréalais.

Nous appuyons la SPCA, Me. Alain Roy et ses élèves avec leur recours collectif, Droit animalier Québec et tous les organismes et les citoyen-ne-s s’opposant à la tenue d’un rodéo urbain dans la métropole. Nous ajoutons notre voix à ce mouvement de contestation!

Il serait grand temps que l’administration Coderre ne fasse plus la sourde oreille face aux revendications et aux inquiétudes et qu’elle abdique. Les droits des animaux sont maintenant reconnus par la loi, et c’est ensemble que nous allons parvenir à les faire valoir et à éviter les souffrances animales vaines.

Sources :

Loi sur le bien-être et la sécurité de l’animal, RLRQ, c. B-3.1

https://tuesdayshorse.wordpress.com/2016/07/09/death-by-numbers-horses-killed-at-the-calgary-stampede-the-stats/

SPCA de Montréal sur http://www.nonaurodeo.com/

 

 

Parti Vert du Québec