Déversement à Pointe-Claire : Le Parti vert du Québec installe des avertissements sur le site et lance une campagne d’information sur la gestion de nos déchets toxiques - Parti vert du Québec

Déversement à Pointe-Claire : Le Parti vert du Québec installe des avertissements sur le site et lance une campagne d’information sur la gestion de nos déchets toxiques

Le déversement de PCB de Pointe-Claire: le Parti vert du Québec a mis en place un cordon de sécurité pour entourer le site contaminé. Il a aussi lancé une campagne d’information pour la population locale et a finalement mis en place une pétition pour une réforme du système de gestion des déchets toxiques.

img_5989.jpgpv1_0359.jpg

pv1_0346.jpgrsz_pv1_0351.jpg

Vendredi 11 mars, Montréal - aujourd'hui, presque trois ans après le vaste déversement de PCB à Pointe-Claire, près de 520 chargements de camion-benne de déchets hautement toxiques contaminent toujours le site situé au 86 boulevard Hymus. Malgré la forte toxicité de ses derniers la Ville de Pointe-Claire ainsi que le Ministère de l’environnement provincial n’ont pas décontaminé ce site et n’ont installé aucun signe ou barrière de sécurité autour de celui-ci, tâche pourtant simple.

Tôt ce matin du 11 mars 2016, les membres du Parti vert du Québec ainsi que des citoyens-nes préoccupés-es ont décidé, de leur propre chef, d'installer des signes ainsi qu’un cordons de sécurité. « Nous voulions être certain que les gens qui viennent sur le site sachent qu’ils marcheraient sur un sol contaminé par des substances hautement toxiques » a déclaré le chef du Parti vert du Québec, Alex Tyrell, qui a pris par à l’action après avoir questionné les gestionnaires de la ville aux deux dernières rencontres du conseil municipal.

« La Ville de Pointe-Claire ne prend pas ce problème au sérieux. Ils ont toléré l’entreposage illégal sur ce site pendant plus de 15 ans et maintenant ils supportent activement le Ministère de l’environnement qui a permis à ces déchets hautement toxiques de rester sur place. Le déversement est arrivé en 2013 et ils n’ont toujours pas procédé à la décontamination du site. Trois ans ont passé depuis, trois ans de pluie et de neige qui ont permis la diffusion de la pollution dans les terrains avoisinants et la situation s’aggrave de jours en jours. Au point où nous en sommes il n’y a pas de garantie que le site sera nettoyé en 2016. Il est temps d’agir. » affirme le chef de la formation.

Durant la réunion du conseil municipal tenu la semaine passé le conseil a voté, en l’absence du maire Morris Trudeau, de renouveler un contrat de 103 000$ à une firme de relation publique spécialisée dans la gestion de crise. Cette firme à déjà assisté la ville de Pointe-Claire sur le dossier du déversement.

Le Parti vert du Québec poursuit l’action d’aujourd’hui en publiant le site : www.DecontaminatePointe-Claire.org, qui vise à informer les résidents-es et les citoyens-es de la province à propos des PCB, les déchets toxiques, des sites d’entreposage illégaux et les sols contaminés. « Nous prévoyons faire du porte-à-porte dans la zone concernée dans les prochains mois. » a déclaré M.Tyrrell. « Nous continuerons jusqu’à ce que le site et les zones environnantes soient décontaminés et que les résidents-es et travailleurs-euses de Pointe-Claire reçoivent une compensation pour le risque qu’ils et elles ont encouru avant et après le déversement. » poursuit le chef du PVQ.

Le Parti vert du Québec demande au Ministre de l’environnement, David Heurtel, l’introduction d’une législation qui permettrait au Ministère de l’environnement d’intervenir plus rapidement en cas de déversements toxiques. « Les sites contaminés représente un fardeau pour les générations futures. En effet, les études démontrent déjà que le nettoyage et la décontamination des vieux sites industriels contaminés du Québec coûtera plus de trois milliards de dollars. La nouvelle législation devra permettre l'investissement des fonds nécessaires pour décontaminer les sites toxiques à travers le Québec.

Pour plus d’information ou pour une interview : 514 612 3365 ou par courriel au : info@pvq.qc.ca

 

Vous aimez cet article?
Parti vert du Québec