Le Parti vert du Québec appuie l’arrivée des refugiés syriens

Le Québec et le Canada ont toujours privilégié l’aide humanitaire aux campagnes de bombardement militaire.

Aujourd’hui, le Parti vert du Québec affiche son appui à l’arrivée des refugiés syriens au Québec et réitère son opposition à l’implication militaire du Canada dans la lutte contre l’État islamique.

Le Québec et le Canada ont toujours privilégié l’aide humanitaire aux campagnes de bombardement militaire. Ce conflit est en réalité le résultat de nombreuses années de guerres meurtrières au Moyen-Orient.

Nous ne pouvons régler tous les conflits par la force. Les attaques de l’État islamique doivent être considérées dans leur contexte : l’Occident bombarde le Moyen-Orient depuis des années avec des drones et de l’action militaire diverse. Combien de personnes innocentes ont été tuées par les frappes de réplique de la France suite aux attentats de Paris ?

Les actes de guerres sont actuellement en multiplication. Les meilleures stratégies que le Québec et le Canada puissent adopter sont d’accueillir les refugiés sur leur territoire et d’intensifier leurs efforts diplomatiques avec le Moyen-Orient.

Au-delà de cela, le gouvernement du Québec doit tout faire pour s’assurer que les nouveaux arrivants sont accueillis avec les services dont ils ont besoin. Parmi ceux-ci on compte l’accès gratuit aux études, l’accès au logement, les cours de francisation et le soutien médical et physiologique.

Nous devrions également œuvrer à contrer l’islamophobie et l’intolérance au sein de notre société. Celles-ci et la division sont en partie responsables des actes de terrorisme. La radicalisation des individus marginalisés est loin d’être une observation propre à l’État islamique. Il s’agit exactement du même phénomène que celui qui a apporté certains jeunes à commettre des fusillades dans des écoles. Rappelons-nous, par exemple, du 13 septembre 2006 au Collège Dawson.

L’inclusion, le soutien aux personnes marginalisées et une politique étrangère fondée sur la diplomatie et la paix mondiale sont les meilleures façons de lutter contre la radicalisation. C’est à nous de démontrer que nous ne serons pas manipulés par le type de violence que la France a connu il y a quelques semaines.

Bienvenue aux refugiés, solidarité avec les victimes des attentats de Paris et non à la guerre.

Alex Tyrrell
Chef du Parti vert du Québec

 

Parti Vert du Québec