Le Parti Vert revendique le transport en commun GRATUIT

    0
    272

    Le chef du Parti Vert du Québec, Alex Tyrrell, Jean-Pierre Duford, candidat dans Saint-Henri-Sainte-Anne, ainsi que Nadim Saikali, candidat dans Verchères, ont pris  la parole, ce mercredi, à Montréal, au sujet des transports en commun. Le Parti Vert du Québec revendique la gratuité de tous les transports en commun à l’échelle de la province. 

    Le Parti Vert du Québec propose de rendre les transports en commun plus rapides, confortables, efficaces et abordables que les automobiles privées. Pour y arriver, le parti propose une expansion massive du réseau combinée avec la gratuité des tarifs. La gratuité des transports en commun sera un levier financier important qui visera à faire croître le nombre d’utilisateurs. Cette hausse d’utilisation permettra aux sociétés de transports d’augmenter la fréquence des services améliorant ainsi la rapidité et l’efficacité du service. Ce virage vers les transports en commun aura des bénéfices pour l’ensemble des Québécois-es, qui pourront respirer un air propre, perdre moins de temps dans les bouchons de circulation, économiser sur les dépenses reliées à l’achat et au maintien d’un véhicule tout en faisant leur part dans la lutte contre les changements climatiques. Le virage de la société en question sera principalement financé par une taxe sur le carbone, appliquée sur l’essence, ainsi que des mesures pour décourager l’achat des véhicules énergivores.

    “Au Parti Vert du Québec, on appuie la gratuité totale des transports en commun à travers le Québec, autant le métro que les autobus, que les transports interurbains entre les villes. On croit qu’en rendant le transport en commun gratuit, on va vraiment encourager les gens à faire le saut afin d’abandonner les véhicules privés et de prendre des choix qui sont plus écologiques. On dit souvent que l’environnement va  impacter les habitudes de vie des gens, mais nous, contrairement à mettre une taxe, par exemple, on veut que le transport en commun soit gratuit comme motivation pour aider les gens à faire le saut.

    C’’est bien de voir qu’ après 10 ans à militer pour les transports en commun en politique provinciale, que presque tous les partis parlent de réduire un peu les frais de transport en commun. Ce sont des pas dans la bonne direction, mais ça manque de vision. Comment est-ce que les autres partis peuvent prétendre être écologiste alors qu’ils n’osent pas faire l’effort le plus élémentaire, c’est-à-dire de rendre le transport en commun gratuit partout au Québec. C’est quelque chose qui coûterait en bas de 2 milliards et qui n’est pas grand chose si on le compare au budget routier;” a déclaré Alex Tyrrell lors de son discours. 

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here