Bienvenue au Parti Vert du Québec!

Devenez membre du Parti Vert du Québec !

C'est gratuit! Devenez membre du Parti Vert du Québec afin d'afficher votre appui envers notre mouvement. Votre adhésion vous permettra de vous impliquer dans les instances du parti, de participer aux congrès et d'être tenu informé-e-s de notre actualité! L'urgence climatique est à nos portes et nous comptons sur vous pour passer à l'action!

Devenez membre!

Nouvelle vidéo de Tidiane Diallo - Candidat du PVQ à Saint-Laurent


Le Parti vert du Québec condamne l’investissement du gouvernement dans le projet de terres rares de Matamec Explorations Inc.

Montréal, le 3 avril 2014-  Hier, Ressources Québec a annoncé l’investissement de 4 millions de dollars des contribuables québécois dans le projet Matamec dans la région d’Abitibi-Témiscamingue, qui vise l’exploitation des terres rares afin de fournir les matériaux pour les véhicules électriques de Toyota.

« Le fait que le Parti Québécois va de l’avant avec ce projet de terres rares sans tenir de BAPE, et sans même respecter leur propre réforme sur la loi sur les mines (adoptée au mois de décembre) démontre leur volonté de tourner un oeil aveugle au point faible de leur plan d’électrifier les transports privés » a soutenu le chef du PVQ.

Depuis plusieurs mois, le PVQ demande un BAPE sur le projet Matamec sans réponse claire du gouvernement, malgré de nombreuses rencontres avec Scott MacKay et Daniel Breton (voir le dernier communiqué du parti à ce sujet).

Pour plus d’information:

Stephanie Stevenson
Attachée politique au chef du Parti vert du Québec
(514) 233-5191
stephanie.pvq@gmail.com


Le Parti vert du Québec s'oppose à l'exploitation de ressources naturelles toxiques

Montréal, le 29 mars 2014 – Le Parti vert du Québec présente aujourd'hui ses orientations en matière de ressources naturelles. « Les principes qui doivent nous guider dans l'exploitation des ressources naturelles du Québec sont la responsabilité et la durabilité mais surtout la sécurité » a affirmé le chef du PVQ, Alex Tyrrell.

« Le débat sur les gaz de schiste, puis celui qui a suivi la tragédie de Lac-Mégantic, ont démontré que les Québécois sont préoccupés d'abord et avant tout par la sécurité. Le gouvernement doit prendre acte de ces préoccupations et agir en conséquence. »

« C'est pourquoi le PVQ se positionne pour un moratoire complet sur la fracturation hydraulique et ce, sur l'ensemble du territoire québécois. Malgré ce que les pétrolières et gazières prétendent, la technologie permettant l'extraction de manière propre et sécuritaire n'existe tout simplement pas, point à la ligne. Le transport de ces ressources non-conventionnelles, que ce soit par camion, train ou pipeline, est aussi problématique. Enfin, cette filière nous détourne de nos objectifs en matière de lutte aux changements climatiques. Pour toutes ces raisons, nous nous opposons à l'exploitation de ces ressources au Québec » a ajouté M. Tyrrell.     

« De plus, nous proposons aussi la mise au rancart des filières de l'uranium et des terres rares sur notre territoire. Les risques pour l'environnement et la santé publique dans les régions concernées sont tout simplement trop élevés. Encore une fois, la technologie permettant l'exploitation de ces ressources de manière propre n'existe pas encore. Ces activités minières contaminent le territoire environnant avec des métaux lourds et des déchets radioactifs. Le principe de précaution commande donc que l'on y mette immédiatement un terme» a conclu le chef du Parti vert. 

La plateforme électorale 2014 du Parti vert du Québec peut être consultée à l'adresse suivante : www.pvq.qc.ca/notre_plateforme

Stephanie Stevenson, attachée de presse du Parti vert du Québec

stephanie.pvq@gmail.com

Un candidat du PVQ privé de son droit de vote

Jeudi le 27 mars 2014 Brendan Edge, le candidat du Parti vert du Québec dans la circonscription de Chomedey s'est fait refusé son inscription sur la liste électorale.

Le chef du PVQ, M. Alex Tyrrell, a deploré cette attaque sur les droits des étudiants d’exercer leur droit de vote. «Ceci fait partie d’une série de gestes antidémocratiques et illégaux par le DGEQ qui ne cessent de mettre les bâtons dans les roues des étudiants qui tentent d’exercer leur droit de vote légitime» a expliqué M. Tyrrell.

Quant aux motivations, M. Tyrrell soutient que «le Directeur général des élections tente de freiner l’enregistrement des étudiants suite aux nombreuses demandes publiques de la part de la Première ministre sortante, Mme Marois, qui craint que les étudiants exercent leur droit de vote. Les lois sont claires, un citoyen qui réside au Québec depuis six mois ou plus a le droit de vote.»

M. Tyrrell a également comparé cette situation à l’épisode de 2012 où le Parti Libéral du Québec a réussi à empêcher les étudiants d’exercer leur doit de vote sur les campus universitaires.

M. Edge réside au Québec depuis plus de trois ans. Il est inscrit sur le bulletin de vote dans la circonscripton de Chomedey, il étudie à l'Université McGill et il n'a pas quitté le Québec sauf pour des vacances et des engagements familiaux. Depuis trois ans, il a passé moins de deux mois à l'extérieur de la belle province.

Brendan EdgeM. Brendan Edge

Nouveau leadership pour Chomedey!

 


Le Parti vert du Québec réitère son opposition à la loi P6

Dans le cadre de la manifestation sur la brutalité policière, le chef du Parti vert du Québec a réitéré l’opposition aux multiples lois anti-manifestation incluant la loi P6 à Montreal. « Le fait que Mme Marois s’est fait élire sur une promesse d’abolir la fameuse loi 78, seulement pour appuyer les règlements municipaux identiques, est de l’hypocratie complète, et démontre son incompétence » a expliqué Alex Tyrrell, chef du parti.

Le programme officiel du Parti vert du Québec est très clair sur la loi P6 et fait appel pour une enquête sur la brutalité policière lors du Printemps érable, ainsi que la mise en place d’une unité d’enquête indépendante sur le travail des policiers. Plus d’info: http://www.pvq.qc.ca/securite

« Le fait que des manifestants pacifiques seront arrêtés aujourd’hui est une honte pour le Québec et les gens de ma génération qui ont vu leur droits d’assemblée et leur liberté d’expression opprimés depuis un certain temps » a conclu le chef du parti.


Parti Vert du Québec