M. Legault, déclarez l'état d'urgence climatique MAINTENANT.

Cliquez ici pour signer.

Cabinet fantôme

Rencontrez l'équipe !

Le PVQ demande une enquête publique sur la fabrication d’armements au Québec

En savoir plus!

Le Parti Vert du Québec exige une évaluation globale du projet Énergie Saguenay

En savoir plus!

Le Nouveau Plan Vert

Plateforme électorale 2018 du Parti Vert du Québec

En savoir plus!

Devenez membre du Parti Vert du Québec !

Devenez membre du Parti Vert du Québec afin d'afficher votre appui envers notre parti. Votre adhésion vous permettra de vous impliquer dans les instances du parti, de participer aux congrès et d'être tenu informé-e-s de notre actualité!

Devenez membre!

Alex Tyrrell déclare victoire! Le PVC change sa position sur les sables bitumineux!

 

 

Un texte d'Alex Tyrrell, Chef du Parti vert du Québec.

Bonne nouvelle ! La position du Parti vert du Canada sur les sables bitumineux a changé !

Le programme officiel qui a été publié aujourd'hui, annule le soutien de longue date du parti à la construction de nouvelles raffineries de sables bitumineux. Le document ne mentionne pas non plus le transport du pétrole de l'Alberta vers l'est Canadien et le parti s'engage désormais à fermer les sables bitumineux d'ici l'an 2035! Quelle victoire !

Merci à tous les membres du Parti Vert qui ont pris la parole pour que ces changements soient apportés ! Ensemble nous avons réussi !

Ces changements de politique sont un pas dans la bonne direction et je suis ravi qu'Elizabeth May et son équipe aient écouté les membres du parti ainsi que le mouvement environnemental sur ces questions très importantes.

Le PVC s'oppose désormais à la construction de raffineries, à l'acheminement du pétrole des sables bitumineux dans l'Est du Canada ainsi qu’à la poursuite de l'extraction des sables bitumineux après 2035. Bien que de nombreux environnementalistes et moi-même aurions préféré un engagement plus ferme à interdire l’exploitation des sables bitumineux dans le cadre d'un premier mandat de gouvernance des Verts, nous avons fait de grands progrès dans la réforme des politiques du PVC sur ce qui est la plus grave catastrophe environnementale au Canada.

La politique précédente prévoyait le maintien des sables bitumineux et leur exploitation au-delà de l'an 2100, en plus d'investissement de fonds publics dans la construction de nouvelles raffineries de pétrole et un soutien explicite à l'acheminement du pétrole des sables bitumineux de l'Alberta dans l'Est du Canada. Ces politiques appartiennent maintenant au passé et nous pouvons être fiers du travail que nous avons accompli ensemble !

Ceux qui suivent ma politique savent que j'ai été très actif dans ce dossier au cours des derniers mois. J'ai pris la parole, j’ai dénoncé, je me suis rendu aux sables bitumineux en personne et j'ai rallié les Verts de tout horizon au Canada pour dénoncer l'appui de notre parti aux sables bitumineux. La politique actuelle est une énorme amélioration par rapport à la politique précédente et elle n'aurait jamais vu le jour si les membres n'avaient pas pris la parole comme nous l'avons fait.

Ce que je trouve malheureux dans toute cette affaire, c'est que malgré son changement de position, Elizabeth May a tenté à plusieurs reprises d’entacher ma crédibilité en disant que je n'avais pas lu le programme. Au lieu de chercher à concilier nos deux points de vue, Elizabeth May a refusé toutes mes invitations au dialogue et a tenté de me discréditer dans les médias nationaux avant de finalement adopter la quasi totalité des changements de politiques que nous avions préconisée. Les choses auraient pu être réglées autrement.

La politique peut être malsaine. Surtout quand on le fait en refusant de compromettre sur les valeurs fondamentaux. Je le savais depuis le début et aujourd'hui je suis plus déterminée que jamais à continuer d’avancer en travaillant avec les membres progressistes du Parti Vert d'un océan à l'autre afin de faire du Parti Vert du Canada une véritable organisation éco-socialiste, progressiste, féministe et inclusive.

Ensemble, il n'y a aucune limite à ce que nous pouvons accomplir !

Merci à tous ceux et celles qui ont contribué à cette victoire ! 

 

En solidarité,

Alex Tyrrell B.Sc. Env 
Chef du Parti Vert du Québec


Alex Tyrrell réagit aux résultats de l'élection manitobaine

Les élections manitobaines sont terminées et nous sommes à Winnipeg pour ramasser les pancartes et digérer les résultats. Malheureusement, nous n’avons pas élu le premier vert de l’histoire manitobaine, hier soir. Notre candidat Dave Nickarz a cependant réalisé des gains considérables en obtenant un impressionnant score de 36%. 

Bien que nous n'ayons pas obtenu le résultat escompté, le Parti vert du Manitoba a parcouru un long chemin au cours de ce processus. Ils ont mené une campagne progressiste vigoureuse et ont offert aux Manitobains une alternative claire au statu quo. Ils ont soutenu les droits des travailleurs, le transport en commun gratuit, le réinvestissement dans les soins de santé, l'éducation et se sont engagés à bâtir une société plus équitable. Ils ont affrontés deux grands partis sans fléchir et ont injecté une énergie positive dans le processus démocratique. Ils ont mobilisé des centaines de volontaires, ont frappé à des milliers de portes et se sont vraiment investis dans tous les aspects de leur travail.

En tant que Verts, nous savons à quoi ressemble une défaite. Nous l’avons vécu d'innombrables fois auparavant et nous nous en sommes toujours sortis plus forts et plus déterminés que jamais pour continuer à promouvoir les valeurs qui nous rapprochent et rapprochent notre communauté, dans l'espoir de bâtir un jour un avenir plus durable et plus équitable pour la planète.

Au nom de toute l'équipe du Parti vert du Québec, j'aimerais remercier tous les candidats, les bénévoles et les sympathisants du Parti vert du Manitoba ainsi que leur chef, James Beddome, pour leur contribution exceptionnelle à l'avancement du mouvement vert canadien, des enjeux environnementaux et ceux de justice sociale.

Ce fut un plaisir de faire partie de cette campagne depuis une semaine. J'ai rencontré tellement de personnes passionnées, intelligentes et travailleuses. J’ai appris de nombreuses leçons qui nous aideront à faire du Parti vert du Québec une force en vue des élections de 2022 au Québec. Ce fut une expérience formidable et je suis vraiment heureux d’avoir participé à cette campagne. Je souhaite tout le meilleur à tous et j'espère que nous allons tous travailler à nouveau ensemble dans un avenir proche! 

 

En solidarité,
Alex Tyrrell
Chef du Parti Vert du Québec


50 ans depuis les émeutes de Stonewall

Un texte de Vincent J.Carbonneau, porte-parole LGBTQ2+

Les événements de Stonewall ont eu lieu il y a 50 ans aujourd'hui, conduisant à un vaste mouvement de libération et à la lutte moderne pour les droits des personnes LGBTQ2+. C'est également ces événements que commémore la "Pride" durant le mois de juin dans plusieurs pays.


Les eaux des Laurentides: une ressource qu'il faut protéger

Un texte de Valérie Fortier, porte-parole de la région des Laurentides. 

lac.jpg

J'aimerais vous amener dans cet article à réfléchir avec moi sur notre rapport avec l'eau au Québec. En effet, il y a quelques semaines, je me trouvais aux Pays-Bas et au Danemark pour un voyage personnel. Ces vacances m'ont fait un grand bien, mais m'ont aussi poussées à une panoplie de réflexions, que je souhaite ici vous partager.


CEGEP: vers un profil de sortie vert?

Texte de Robin Dick, porte-parole en éducation supérieure

3.jpg

Nos étudiant-e-s, ainsi que les écologistes parmi nous, nous poussent avec de plus en plus d'insistance à prioriser des mesures pour combattre les changements climatiques. Mais comme toutes les institutions, qui sont de par leur nature plutôt immuable, les collèges auront de la difficulté à prendre ce virage, même si le sentiment d'urgence est partagé par une majorité d'entre nous. Par quel bout prendre le problème?


Parti Vert du Québec