Relancer la participation démocratique

MESURES POUR RELANCER LA PARTICIPATION DÉMOCRATIQUE

Au Québec, nous constatons un déclin important dans le taux de participation lors des élections et un profond désintérêt populaire par rapport à la démocratie québécoise. Le statu quo ne peut plus durer ; le gouvernement du Québec a donc le devoir de passer à l’action pour renverser la tendance. Voici quelques-unes de nos propositions.

Instaurer le vote par anticipation sur internet

L’obligation de se rendre physiquement au bureau de vote peut être un frein important à la participation démocratique. À une époque où presque tout se fait par internet, le Directeur Général des Élections du Québec devrait mettre en place un programme pilote qui permettrait de voter par anticipation sur internet. Cela réduirait les risques de fraude ou de défauts informatiques. Toute citoyenne et tout citoyen n’aurait pas à voter sur internet et, en cas de problème technique, celles-ci et ceux-ci auraient toujours l’opportunité de se rendre au bureau de vote le jour du scrutin.

Permettre le vote à partir de l’âge de 16 ans

Les enjeux environnementaux, sociaux et politiques touchent les jeunes d’aujourd’hui plus que jamais. Les politiques adoptées par le gouvernement influencent fortement leurs vies. Par contre, elles et ils ont tendance à ne pas aller voter le jour du scrutin. Pour contrer ce phénomène, le Parti Vert du Québec propose d'abaisser l'âge minimum pour voter à 16 ans. Les jeunes pourraient ainsi voter avant de quitter l'école secondaire, ce qui aurait pour conséquence d’augmenter leur intérêt pour la politique et favoriser une plus grande participation électorale dans le présent et le futur.

Permettre l’inscription le jour du vote

Actuellement, au Québec, les personnes qui désirent voter doivent s’assurer d'être inscrites sur la liste électorale environ deux semaines avant le jour du vote. Cette pratique désavantage les personnes qui ont récemment déménagé et les jeunes, qui sont alors moins portés à exercer leur droit démocratique. Lors des élections fédérales, les électeurs peuvent s’inscrire pour voter le jour même du scrutin. Nous proposons d’appliquer cette pratique aux élections provinciales.

Référendums et déclenchements d’élections à la suite de l’obtention de signatures

Plusieurs juridictions (comme aux États-Unis, en Suisse et dans d’autres pays où la démocratie semi-directe s’exerce) permettent la tenue de référendums d'initiatives populaires à la suite de l’obtention d’un certain nombre de signatures. Nous proposons l’implantation de ce modèle au Québec pour des questions référendaires, à l’exception de celles qui traitent de questions constitutionnelles, qui devraient avoir l’appui de la majorité de l’Assemblée nationale. Nous proposons également de permettre aux citoyens de déclencher la tenue de nouvelles élections de député-e-s à la suite d’un dépôt d’un grand nombre de signatures provenant d'électeurs qui habitent la circonscription en question.

Comptabiliser les votes blancs

Actuellement, au Québec, les résultats d’élections sont communiqués en fonction des « votes valides ». Autrement dit, l’État ne fait pas la différence entre les bulletins de votes rejetés et les votes blancs. Les électeurs devraient avoir le droit de ne voter pour « aucun de ces candidats » et ces chiffres devraient être exprimés dans les résultats officiels du scrutin.

Augmenter la participation électorale à travers une initiative positive

Un des outils les plus efficaces pour augmenter la participation électorale est de récompenser celles et ceux qui font leur devoir citoyen-ne. Pour ce faire, le Parti Vert du Québec propose d’accorder un crédit d’impôt à chaque personne qui exercerait son droit de vote dans une élection provinciale. Les sommes déboursées pour ces subventions seraient facilement récupérées par une augmentation de l'efficacité gouvernementale grâce à une participation électorale plus importante.

Dévoiler les dépenses de député-e-s

Par soucis de transparence, l’ensemble des dépenses effectuées par des député-e-s et leur personnel devraient être pro-activement publiées sur un portail web afin que les électeurs et les journalistes puissent être informés de comment l’argent public est dépensé par nos représentants.

Forum de consultations mensuel dans les circonscriptions

Selon nous, les député-e-s provinciaux devraient être aussi accessibles que les conseillers municipaux. C’est-à-dire que l’ensemble des député-e-s devraient tenir une rencontre citoyenne à tous les mois afin de répondre aux questions du public. Si élu-e-s, les candidat-e-s du Parti Vert du Québec s'engagent à tenir de telles rencontres dans leur circonscription à tous les mois.

Introduire un projet de loi avec des signatures

Les débats à l’Assemblée nationale sont souvent très peu intéressants et les grands Partis politiques ont de la difficulté à trouver des sujets pertinents pour débattre. À l’heure actuelle, seul-e-s les député-e-s peuvent déposer des projets de loi et entamer des débats sur la législations. Afin de rendre l’Assemblée nationale plus dynamique et plus ouverte, nous proposons de permettre aux citoyen-ne-s de déposer des projets de loi à la suite de l’obtention de signatures. Cela pourrait forcer les grands partis politiques à se positionner sur des projet de loi qui proviennent du peuple plutôt que de leur propre Parti politique.

Envoyer les programmes des partis aux électeur-trice-s

Lors des élections, la capacité des Partis politiques à rejoindre les élections et de faire valoir leurs programmes varie selon les moyens financiers de ceux-ci. Pour contrer cette inégalité, nous proposons de mandater le Directeur Général des Élections (DGEQ) d’inclure de l’information partisane sur le parcours et le programme de chaque candidat-e-s lors d'élections. Cette information pourrait être envoyée aux foyers avec la convocation du vote et la liste de candidat-e-s. La France fonctionne déjà avec un tel système et le DGEQ a recommandé la mise en place de cette politique dans son plus récent rapport annuel.

Simulation d’élections dans l’ensemble des écoles primaires et secondaires

À travers le Québec, quelques écoles secondaires tiennent des simili-élections lors des rendez-vous électoraux provinciaux et fédéraux. Ces simili-élections sont des outils pédagogiques importants qui permettent aux élèves d'analyser les enjeux, les plateformes électorales, les candidat-e-s et les Partis avant de devoir faire un choix politique. En plus de comprendre le fonctionnement du système électoral, ces élèves seraient portés à voter et auraient développé une analyse critique des programmes électoraux. Nous proposons donc d’implanter les simili-élections pour chaque école primaire et secondaire au Québec lors des rendez-vous électoraux au niveau fédéral, provincial et municipal.

Cours de participation civique

Au Québec, plusieurs milliers d'étudiants finissent l’école secondaire à chaque année avec très peu de connaissances sur le fonctionnement de notre système démocratique. Nous proposons donc d’implanter un cours de participation civique par semaine de la première à la cinquième année du secondaire.

Soutien des médias locaux et nationaux

Au Québec, les journaux locaux sont de de moins en moins nombreux. Les médias nationaux ont imposé des compressions importante qui laisse les citoyen-ne-s avec de moins en moins d’informations de qualité. Cette réalité, provoquée par une baisse des revenus de publicités dans l'ère numérique doit être adressée par l’état. Le Parti Vert du Québec appui la mise en place d’un fond des médias qui servira a subventionné les médias locaux et nationaux qui offrent de l’information de qualité au citoyen-ne-s.

Restriction des sondages d’opinion en période électorale

Les sondages d’opinions en période électorale ont des impacts important sur le choix des électrices et électeurs et le traitement des Partis par les médias. Le Parti Vert du Québec propose d’interdire les sondages en période électorale afin de permettre aux électrices et électeurs de prendre des décisions éclairées basées sur de l’information qui n’est pas dénaturée par les sondages d’opinions.

Parti Vert du Québec