Alex Tyrrell réagit face à la démission d'Andrew Weaver

Un texte d'Alex Tyrrell, Chef du Parti vert du Québec.

L’image contient peut-être : 1 personne, sourit, texte

Le 9 octobre dernier, Andrew Weaver, chef des Verts de la Colombie Britannique, a annoncé qu'il se retire de la direction de son parti afin de céder la place à un nouveau chef et à un parti renouvelé.

Au fil des ans, Andrew Weaver a accompli beaucoup de choses pour les verts de la Colombie-Britannique. Il a remporté leur premier siège en 2013 avant d'être acclamé comme chef du parti en 2015. En 2017, son parti a obtenu plus de 16 % des voix et détenait la balance du pouvoir. Lui et les deux autres députés verts ont utilisé ce pouvoir pour défaire les libéraux et mettre le NPD au pouvoir.

Bien que je ne sois pas d'accord avec l'approche davantage centriste de M. Weaver en matière de politique verte, il va sans dire qu'il a apporté une contribution remarquable au mouvement vert canadien au cours de sa carrière politique et une contribution exceptionnelle aux sciences environnementales et climatiques pendant son parcours à l'Université de Victoria.

M. La démission de M. Weaver ouvrira la voie à un nouveau leadership progressiste au sein du Parti vert de la Colombie-Britannique à une époque où le mouvement environnemental n'a jamais été aussi fort.

Au nom de toute l'équipe du Parti Vert du Québec, je tiens à féliciter Andrew Weaver pour son mandat et lui souhaiter bonne chance dans ses projets futurs.

En solidarité,

Alex Tyrrell
Chef du Parti Vert du Québec
Parti Vert du Québec