Coup d'état au Venezuela: Hypocrisie flagrante du gouvernement

Texte de Melanie Messier, porte-parole en Relations Internationales. 

1198548-checknews-truck-in-cucuta_(1).jpg

Parce que je tiens à la démocratie, mais surtout parce que je tiens à la volonté et à l'autodétermination du peuple vénézuélien, je condamne toute implication du gouvernement canadien dans ce présent coup d’état.

À titre de porte-parole en Relations Internationales pour le Parti Vert du Québec, je dénonce le gouvernement du Canada pour son implication dans le revirement illégal de Nicolas Maduro, président actuel du Vénézuéla. Les tensions entre le président Maduro et son opposant Guaidó ont atteints leur sommet le mois dernier quand ce dernier a organisé un coup d’état se déclarant président du pays en “intérim”. S'ensuivit une division parmis la communauté internationale, avec les pays comme le Canada et les États-Unis se rangeant du côté de Juan Guaidó, tandis que le Mexique et la Chine supportent le président actuel.

Je fais appel à notre gouvernement et demande une reconsidération de sa position face au Vénézuéla. En tant que société démocratique, le Canada ne peut pas se permettre d’appuyer le renversement d’un gouvernement élu. De plus, certains faits mis en avant par la presse accusant le président Maduro de brûler les convois d’aide humanitaire se sont avérés être faux. Pourtant cela fût utilisé pour justifier une intervention internationale afin de rétablir l’état de droit.

Toutefois, nous voyons présentement une hypocrisie flagrante de la part du gouvernement canadien lorsqu’il fait appel à la démocratie, aux droits humains et à la loi internationale pour justifier son implication et son support pour l’opposition de droite ultra-capitaliste de Juan Guaidó. Pourtant, nous supportons, armons et sommes alliés avec un pays comme l’Arabie Saoudite qui a commis et continue de commettre des crimes contre l'humanité d’une gravité bien plus grande de ce qui est reproché à Maduro. Alors comment justifier ce revirement de gouvernement? Comme pour chaque coup d'état ou interférence à l'étranger, il y a toujours des motifs et des intérêts cachés. Il faut se demander qui profite de ce coup d’état? Malheureusement, ces intérêts en question ne servent pas nécessairement le peuple vénézuélien.

Melanie Messier, porte-parole en Relations Internationales. 

 

Sources

Acosta, Deborah et Nicholas Casey et Christoph Koettl. 10 Mars 2019. “Footage Contradicts U.S. Claim That Nicolás Maduro Burned Aid Convoy.” The New York Times

<https://www.nytimes.com/2019/03/10/world/americas/venezuela-aid-fire-video.html?fbclid=IwAR3Wgakde5PVYWKsUhL1F2MvRkCN_kcqGqwQs1mP71gGkpodo0_7gTkoAEo>(Accédé le 19 Mars 2019)

Guardiola-Rivera, Oscar. 28 Janvier 2019. “What has happened in Venezuela is a coup. Trump’s denial is dangerous.” The Guardian

<https://www.theguardian.com/commentisfree/2019/jan/28/venezuela-coup-trump-juan-guaido> (Accédé le 19 Mars 2019)

Parti Vert du Québec