Déclaration d'Alex Tyrrell suite aux élections générales de 2018

 

Cher-ères supporteur-ices,

La campagne électorale est terminée, un nouveau gouvernement rentrera bientôt au pouvoir et j’aimerais partager avec vous quelques-unes de mes conclusions sur ce rendez-vous électoral.

Premièrement, je suis très fier de la campagne d’idées menée par le Parti vert du Québec et nos candidat-es sur le terrain dans l’ensemble des régions du Québec. Notre équipe de candidats, plus jeune (âge moyen de 34 ans) et féminine (58% de candidatures féminines) que jamais, a mené une campagne sans précédent dans les 34 ans d’histoire de notre parti.

Ensemble nous avons injecté de l’énergie positive et une perspective de jeunesse progressiste dans un milieu politique ou l’optimisme, la promotion du vivre ensemble et la protection environnementale sont rarement sur le bout de toutes les lèvres. Ensemble nous avons démontré que les voix vertes sont essentielles dans notre démocratie et les électeurs ont répondu très favorablement à nos propositions en triplant leurs appuis envers notre parti!

Nous nous sommes classés en cinquième position, voire le plus grand parti politique en dehors de l’Assemblée nationale! Avec prés de 68k-personnes qui ont voté pour notre parti nous sommes désormais une force incontournable en politique québécoise! Nous avons à la fois devancé le Parti conservateur et le NPDQ qui ont tout les deux mené des campagnes d’ampleur à travers le Québec!

Un nouveau gouvernement 

Bien que les succès de notre parti sont nombreux, le Québec fait face à un nouveau défi; l’élection d’un gouvernement CAQiste majoritaire. Ce nouveau gouvernement représente un important virage à droite pour le Québec. Nous ne pouvons plus tenir rien pour acquis. L’environnement, le système de santé publique, l’éducation, les travailleurs et les droits des minorités sont désormais en jeu. Ce gouvernement qui représente davantage les grandes entreprises cherchera à réduire la taille de la fonction publique en s’attaquant aux services afin de donner des baisses d’impôts aux multinationales, aux grandes entreprises et aux gens les plus riches. Ils chercheront à limiter nos droits, à suspendre la constitution, à limiter arbitrairement les seuils d’immigration et ils prévoient même légaliser la discrimination à l’emploi dans la fonction publique.

Dans cette nouvelle ère politique, vous pouvez compter sur l’implication du Parti vert du Québec et notre équipe dans les dossiers de grande importance pour l’avenir du Québec. Ensemble, nous allons tenir tête à François Legault et sa coalition de droite. Ensemble nous allons être sur le terrain en appui aux groupes écologistes, aux citoyens et aux plus vunurables. Les mesures d’austérité et la politique identitaire de droite ont déjà assez duré et le Parti vert du Québec répondra présent pour s’opposer à la prochaine vague.

Bien que les défis seront nombreux sous un gouvernement de François Legault, je demeure optimiste pour l’avenir du Québec. Un gouvernement explicitement anti-environnement, anti-immigrant et ouvertement pro-austérité donnera lieu à des mouvements sociaux sans précédent. Cette nouvelle ère de droite nous permettra de rassembler les masses critiques qui seront nécessaires pour faire pression, pour s’opposer et pour préparer la suite des choses.

Remerciements

J’aimerais remercier Philippe Couillard pour son implication politique. Bien que nous n’étions souvent pas sur les mêmes longueurs d’onde il a tout de même posé des gestes limités pour promouvoir le vivre ensemble et l’accueil des réfugiés, immigrants et minorités dans une arène politique dominée par la droite nationaliste et je lui félicite pour son ouverture envers les minorités et les réfugiés. Il a également eu le courage d’annuler le saccage de l’Île d’Anticosti prévu par le gouvernement de Mme Marois et je lui remercie pour ses actions dans le dossier.

Manon Massé et Québec solidaire ont réussi à augmenter leur nombre de sièges et je leur félicite pour leur campagne bien que je crois qu’ils ont accordé beaucoup trop d’importance à la question nationale et que nous demeurons déçus de leur manque d’engagement sur la taxe carbone et la lutte contre les changements climatiques. Ils ont tout de même fait avancer les idées de gauche dans la scène politique et j’en suis reconnaissant de leur volonté de travailler pour des gens à faible revenu.

Jean-François Lisée n’avait pas la tâche facile au sein de son parti mais il a tout de même mené une campagne qui était plus axée sur les vrais enjeux plutôt que la politique de division et je salue la différence entre lui et son prédécesseur à cet égard même si j’étais peu impressionné par plusieurs de ses déclarations.

À travers cette campagne j’ai eu le plaisir de rencontrer le chef du NPDQ, Raphaël Fortin ainsi que le chef des Conservateurs, Adrien Pouliot. Bien que nos partis avons de nombreuses différences d’opinions, je salue l’engagement de ces deux adversaires dans la démocratie québécoise. Je sais de première main à quel point il peut être difficile de mener un parti émergent et j’ai un très grand respect pour leur engagement envers la démocratie.

Réforme du mode de scrutin

Depuis plusieurs années le Parti vert du Québec participe aux discussions transpartisanes sur la réforme du mode de scrutin au Québec. Plus tôt cette année j’ai signé un engagement avec François Legault ainsi que les portes-paroles de QS et du PQ sur une série d’engagements envers le reforme du mode de scrutin; notamment de déposer un projet de loi dans la première année du nouveau gouvernement. Depuis l’élection, François Legault a réitéré son engagement à travailler en ce sens et le Parti vert du Québec sera présent dans ces consultations et pour la suite des choses. Jusqu’à présent nous avons joué un rôle important et nous comptons poursuivre dans cette voi. Qui sait, peut-être que le Parti vert du Québec remportera de nombreux sièges lors d’un scrutin proportionnel en 2022. Redoublons nos efforts pour y arriver!

Conclusion

En terminant, j’aimerais remercier chacune des personnes qui se sont impliquées dans notre campagne ainsi que les 68 000 personnes qui nous ont accordé leur confiance dans l’urne. Que vous soyez candidat-e, stagiaire, employé-e, bénévole ou supporteur, vous avez tous contribué à cette victoire. Notre parti est mieux représenté que jamais et nous sommes très bien placés pour continuer à défendre l’écologie et la justice sociale au sein de la politique québécoise.

Sur une note personnelle, je suis très content de la campagne que nous avons menée, de nos candidats-es, de notre programme et de notre équipe. Je crois que nous avons réussi à nous démarquer des autres partis à plusieurs niveaux et je n’ai jamais été plus optimiste pour l’avenir de notre parti! Il n’a réellement aucune limite à ce que nous pouvons accomplir ensemble. Il suffit de travailler fort pour y arriver. Je suis prêt à continuer ce travail que nous avons commencé ensemble, je suis très fier de notre équipe et pour toutes ces raisons j’aimerais continuer à diriger notre parti jusqu’aux prochaines élections. Je crois fermement dans notre mission, dans notre organisation et dans notre équipe. Continuons de lutter ensemble et les électeurs nous accorderont encore plus d’appuis lors des prochaines élections!

À travers les prochains mois et années, le Parti vert du Québec sera actif sur le terrain dans l’ensemble des régions. Nous allons continuer à défendre nos valeurs, à tenir tête au gouvernement et à bâtir notre mouvement et notre parti ensemble. Quelques jours de repos suffiront et par la suite faites attention, car nous venons tout juste de commencer. Nous allons continuer à surprendre les électeurs, les médias et la société civile avec notre passion, notre détermination et notre volonté de voir le Québec progresser vers un avenir plus vert, plus inclusif et plus égalitaire.

Merci infiniment pour votre soutien et continuons le travail ensemble!

Alex Tyrrell
Chef du Parti Vert du Québec 
alex.tyrrell@pvq.qc.ca

 

Parti Vert du Québec