Droits des personnes en situation d'handicap

DROITS DES PERSONNES AVEC UN HANDICAP PHYSIQUE

Le Parti Vert du Québec milite pour l’égalité des chances pour tous. C’est pourquoi le PVQ appuie toutes les revendications du groupe Personnes Handicapés pour l’Accès aux Services (PHAS). Notamment, le PVQ est en faveur du principe de l’accessibilité universelle qui doit être appliqué dans l’ensemble du réseau. Aussi, des mécanismes doivent être mises en place pour évaluer les besoins et la qualité des services aux personnes en situation de handicap. De façon plus générale, l’amélioration des services passent par un réinvestissement en réadaptation, en hébergement, au soutien à domicile et aux familles.

Le Parti Vert du Québec est d’avis que la centralisation du système de santé nuit aux services donnés aux citoyens. En effet, la concentration des soins dans les grands centres enlève des services aux régions et s’inscrit dans la tendance de dévalorisation des régions. De plus, la centralisation du système de santé n’a pas permis de faire les économies espérées puisque les entités bureaucratiques créées deviennent trop lourdes à gérer. De cette façon, les instances de gestions sont coupées en régions, pour être remises sur pied en ville. Les économies se sont fait en coupant directement dans les services aux patients, sans réellement couper dans les cadres. Le Parti Vert du Québec est d’avis qu’un transfert des compétences vers les instances régionales permettrait de mieux être à l’écoute des besoins des citoyens. Un système moins lourd et plus près des gens permet d’améliorer les services directs aux patients en ayant un service adapté.

Le Parti Vert du Québec voudrait améliorer l’accès aux soins de santé à domicile. Pour les patients, avoir la possibilité de rester chez soi se traduit par une amélioration substantielle de la qualité de la vie, et du même coup, un rétablissement beaucoup plus facile.

Le Parti Vert du Québec veut également assurer des soins de qualités à tous les patients. Cela se traduit inévitablement par une alimentation de qualité dans nos établissements de santé. Le PVQ voudrait avoir un quota minimum de la moitié des aliments qui seraient biologiques et locaux. En plus de réduire l’impact environnemental, cette mesure améliorerait la santé et le bien être des patients.

Les dernières années ont été marqué par des mesures budgétaire qui ont affecté les personnes les plus vulnérables au Québec, notamment les personnes en situation de handicap. Dans cette optique, le PVQ est d’avis qu’un réinvestissement dans les services pour offrir des traitements de qualités est nécessaire.

En se basant sur le programme du PHAS, le PVQ met de l’avant les revendications du groupe en ce qui à trait aux droits des personnes en situation de handicap. Les services de santé et sociaux devraient être universels, gratuits et uniformes. Les services sociaux qui touchent directement les personnes en déficience doivent être soutenu au même niveau que les autres programmes. L’autonomie des personnes en situation de handicap doit être respectée dans les programmes. L’information sur ces programmes doit être adéquate et uniforme. Le principe de l’accessibilité universelle doit être appliqué dans l’ensemble du réseau. Aussi, des mécanismes doit être mis en place pour évaluer les besoins et la qualité des services aux personnes en situation de handicap. De cette façon, il devrait être plus facile de faire reconnaître et mieux soutenir les personnes en situation de handicap.

Plus particulièrement, le PVQ veut en faire davantage pour la réadaptation des personnes en situation de handicap. Les dossiers doivent être traités rapidement avec un plan de service individualisé (PSI) pour assurer le traitement optimal. Aussi, les services spécialisés doivent être accessible rapidement.

Le soutien à domicile doit être bonifié pour pouvoir respecter le choix de la personne à rester à la maison. Ces services devraient être gratuits, de qualités et suffisants. Les travailleurs qui s’occupent de ces services doivent recevoir une formation continue et voir leur conditions de travail  améliorés.

Les familles doivent recevoir davantage de soutien de la part de l’état. Non seulement les services doivent être équitables et uniformes, mais le soutien doit mieux correspondre aux besoins.  Les familles devraient aussi obtenir plus de ressources et d’autonomie pour les gérer ainsi qu’un meilleur accès aux services. L’accès rapide à un service de diagnostic aiderait également les enfants.

Finalement, des mécanismes devraient être mis en place pour assurer que les budgets soient respectés et que les programmes soient élargis et harmonisés.

DROIT DES PERSONNES AVEC UN HANDICAP MENTAL

Le soutien financier, d'évaluations cliniques et de traitements pour les personnes handicapées au Québec ne fonctionne pas. Les personnes handicapées souffrent des listes d'attente interminables ou vieillissent sans jamais recevoir de thérapies nécessaires, en particulier pour les soins d’ergothérapeute ou d’orthophoniste. Cette situation accélèrent le transfert des patients vers le privé et témoigne du système de santé à deux vitesse qui s’installe au Québec. Le Parti Vert du Québec veut mettre un terme à cette tendance. C’est pourquoi nous proposons une série de mesure pour améliorer la situation de ces personnes au Québec :

Création d’un organisme de soutien et de surveillance

Les personnes handicapées auront accès à un organisme de réglementation qui aura le pouvoir de statuer si les délais de traitements ou l’aide matérielle et financière fait défaut. Si les évaluations ou les thérapies ne sont pas fournies dans un délai raisonnable, le gouvernement du Québec paiera directement ces services au secteur privé. Cet organisme serait aussi mandaté pour surveiller la qualité des traitements fournis.

Un gouvernement vert fournira de l'aide juridique aux personnes handicapées, à leurs parents, tuteur-trice-s et soignant-e-s que les droits et recours légaux de ces personnes soient compris et respectés. Les personnes en situation de handicap serait aussi sensibilisé à l’ensemble des services auxquels ils ont droit.

De plus, la Loi sur les soins de santé du Québec sera modifiée pour éliminer la disposition selon laquelle le droit au traitement est conditionnel à la disponibilité de ressources financières.

Formation des employé-e-s

Le Parti Vert du Québec veillera à ce que les premiers intervenants puissent mieux désamorcer ces situations de crise impliquant des personnes handicapées.

Services et délais

Le Parti vert du Québec veut rendre l'ergothérapie et l'orthophonie plus accessible à la communauté en lançant des projets pilotes, où les thérapies seront offertes à domicile. Le PVQ veillera à ce que tous ces traitements soit offert dans un délai raisonnable.

Les praticiens et les aides-enseignants de la thérapie d'analyse comportementale appliquée (ABA) et de la thérapie d'intervention comportementale intensive (ICI) seront maintenant assujettis à un cadre réglementaire au Québec. Les personnes ayant reçu un diagnostic de trouble du spectre autistique (TSA) occuperont des postes de responsabilité dans ce nouvel organisme de réglementation supervisant les thérapeutes de l'ABA et de l'IAB et les aides-enseignants.

Charte pour les les adultes et enfants ayant des besoins spéciaux

Le Parti Vert du Québec instaurera une Charte québécoise des droits pour les adultes et les enfants ayant des besoins spéciaux, assurant le soutien financiers réalistes et des échéances obligatoires pour les évaluations et les thérapies. Le droit aux thérapies prescrites est inconditionnel et sera inscrit dans cette charte.

Soutien scolaire et institutionnel

Les écoles, les EPP et les institutions chargées des soins et de l'éducation des adultes et des enfants handicapés fourniront des ressources pour les aides personnelles, la supervision et le soutien (transport, loisirs, hygiène, nourriture, abris et dispositifs adaptatifs incluant la mobilité, l'ouïe et la communication, appareils et prothèses) aux personnes handicapées si elles sont prescrites par un professionnel de la santé qualifié.

L'apport de fonds sera attaché à la personne handicapée et non mis en commun ou partagé au sein d'une institution ou d'une école à moins d'une permission spéciale avec la capacité ultime pour la personne handicapée, ou ses parents, tuteur ou soignant, de faire appel de la décision à l'organisme de réglementation.

Soutien financier

Les adultes handicapés et les familles (soignants et tuteurs) qui s'occupent d'enfants ou d'adultes handicapés recevront une allocation mensuelle qui couvrira de façon réaliste les coûts réels de nourriture, de logement, de thérapies, de transport et d'autres supports (appareils adaptatifs). Ces fonds seront fournis en fonction des recommandations d'un fournisseur de soins de santé qualifié et tiendront compte des prix plus élevés auxquels font face les collectivités du Nord québécois.

Parti Vert du Québec