Le Parti Vert du Quebec est présentement à la recherche de candidat-e-s dans la majorité des régions du Québec! En apprendre plus →

Éducation et Culture

Pour le Parti Vert du Québec, l'éducation est l’une de nos plus grandes richesses au Québec. Il s’agit d’une des meilleures stratégies de lutte contre la pauvreté, de développement économique et de solidarité sociale. Un peuple instruit est la clé d’une société dynamique, ouverte sur le monde et véritablement démocratique.

VALORISATION DE L'ÉDUCATION

Le Parti Vert du Québec propose de valoriser l’éducation en réduisant le nombre d’élèves par cours, en accordant de meilleures conditions de travail aux professeurs, en injectant les ressources financières nécessaires pour la réussite de nos jeunes et en abolissant la tarification de l’éducation, afin de permettre la gratuité scolaire de la petite enfance jusqu'aux études doctorales.

ÉDUCATION PRIMAIRE ET SECONDAIRE

GRATUITÉ SCOLAIRE

De plus, au Parti Vert du Québec, la valorisation de l’éducation passe la gratuité scolaire totale du préscolaire à l’université. Cette gratuité inclut les fournitures scolaires pour les étudiants du primaire et du secondaire. Cela permettra aux commissions scolaires de centraliser leur pouvoir d’achat, de réduire les coûts des fournitures et d’économiser du temps aux parents tout en s’assurant que tous les élèves aient le matériel nécessaire à leur réussite.

FINANCEMENT DE L'ÉCOLE PRIVÉE

Au Québec, nous avons présentement un système scolaire à deux voire à trois vitesses. En effet, les classes des écoles publiques sont présentement privées d’un très grand nombre d’élèves fréquentant des programmes sélectionnant l’élite et les écoles privées. Nous sommes d’avis que tous les élèves devraient avoir une chance égale de réussir et une éducation de grande qualité. En divisant ainsi les élèves, le système tend à créer un clivage social. Cette division apparait de plus en plus tôt et vient nuire au développement de la communauté. Nous sommes d’avis que l’école primaire devrait renoncer aux programmes ou concentrations opérant une sélection d’élèves. De plus, selon nous, les fonds publics investis dans les écoles privées seraient mieux dépensés au service de la collectivité. Nous proposons donc de graduellement éliminer les subventions publiques aux écoles privées sur une période transitoire de dix ans.

ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE, PRIMAIRE ET SECONDAIRE

Les jeunes sont particulièrement sensibles aux changements et défis environnementaux qui les attendent. Ils ont cependant besoin d’être informés et accompagnés afin de devenir des acteurs importants dans la réduction des impacts négatifs dus à la détérioration de leur environnement. De plus, chacun des enfants québécois, a le droit à un enseignement de qualité et à un milieu de vie stimulant et sécuritaire qui répond à ses besoins.

ENVIRONNEMENT ET SAINES HABITUDES DE VIE

L’environnement scolaire des élèves québécois doit être repensé afin que ceux-ci soient davantage en contact avec la nature et s’épanouissent dans un lieu physique sain. Des investissements importants doivent être réalisés afin de doter les écoles du Québec de cours d’école vertes et même d’y inclure des plantations comestibles.

Un trop grand nombre de cafétérias d’école au Québec servent aux étudiants des repas qui sont trop gras, trop sucrés et mauvais pour la santé. Le Parti Vert du Québec propose d’éliminer la malbouffe, les boissons sucrées et l’alimentation malsaine et ultratransformée de nos écoles et de les remplacer par des repas sains avec des options végétariennes et végétaliennes. Grâce à un partenariat avec les producteurs locaux, le plus possible biologiques, et les organismes communautaires, le Parti Vert du Québec souhaite fournir, à très bas coût, les dîners et collations aux élèves touchés par l’insécurité alimentaire et éventuellement généraliser cette pratique à tous les élèves du primaire et du secondaire.

Le Parti Vert du Québec souhaite donc accompagner les écoles afin que chacune se dote d’un plan vert incluant la réduction des déchets, la diminution des plastiques à usage unique (bouteilles, ustensiles, pellicule plastique), le compostage scolaire, une politique plus claire de réutilisation et de récupération et la réduction du gaspillage alimentaire.

Au Québec, de nombreuses écoles sont dans un état pitoyable. La mauvaise qualité de l’air, l’éclairage naturel trop peu présent, l’isolation à l’amiante et le manque d’entretien sont encore dénoncés à travers le Québec. Le Parti Vert du Québec propose de confier le mandat de surveillance des immeubles et de la qualité de l’air à des firmes indépendantes. Un gouvernement vert ne laisserait pas les jeunes et les enseignant-e-s travailler au sein d’immeubles dangereux.

Le Parti Vert du Québec appuie également la recommandations d’un minimum de 60 minutes d’activité physique par jour dès l’école primaire. Cette mesure permet aux élèves d’être en meilleure forme physique et d’être plus disposés à apprendre. Combinée avec une panoplie d’activités portant sur l’alimentation et les saines habitudes de vie, nous croyons que les élèves seraient mieux équipés pour entrer dans la vie adulte.

DÉCENTRALISATION DES BUDGETS

Afin de redonner du pouvoir aux enseignants et aux écoles, il importe de songer à une décentralisation des budgets pour que chaque milieu puisse investir afin de répondre aux réels besoin de leur communauté. Cette mesure s’accompagne d’une valorisation du conseil d’établissement dans la communauté et éventuellement de pouvoirs accrus pour celui-ci.

CURRICULUM SCOLAIRE

À l’heure actuelle, les principales causes des changements climatiques et les divers problèmes environnementaux ne sont pas suffisamment abordés dans le cursus scolaire. Le Parti Vert du Québec appuie l’ajout d’éléments prioritaires traitant de l’environnement aux programmes déjà en place afin de permettre à la nouvelle génération de devenir des leaders dans la lutte aux changements climatiques. Il est impératif de mener une large consultation auprès du milieu scolaire afin de s’entendre sur la façon la plus efficace d’unir nos efforts et d’intégrer à l’école des éléments clés tels que : la remise en question des habitudes de consommation, les alternatives plus écologiques, l’économie circulaire, la réduction des déchets. Il ne s’agit pas d’imposer une structure aux enseignants, mais plutôt de choisir ensemble les priorités de chacun des milieux et de se mettre rapidement en action.

Les cours d’histoire au secondaire sont très importants et nous sommes d’avis que ceux-ci ne consacrent pas une place assez grande à l’histoire des premières nations. Ils négligent des aspects cruciaux tels que l’existence des pensionnats et survolent trop superficiellement les dégâts causés par la colonisation. Nous proposons de mettre en œuvre les recommandations de la commission vérité et réconciliation dans le but de mieux informer les jeunes Québécois sur les torts historiques de nos gouvernements envers les premières nations. Nous sommes également d’avis que les génocides ainsi que les contributions des femmes et des minorités ethniques ne sont pas suffisamment couverts par les cours d’histoire actuellement en vigueur.

Le Parti Vert du Québec croit qu’il est essentiel d’inclure au programme de formation de l’école québécoise un programme d’éducation sexuelle complet du primaire au secondaire. Ce programme devrait d’ailleurs inclure, entre autres, la notion de consentement, les relations respectueuses, la réalité LGBTQIA2+.

INSTAURER L'ÉDUCATION LANGUE SECONDE UNIVERSELLE

L'apprentissage d’une deuxième langue est un outil de plus que nos jeunes pourront maîtriser afin d’ouvrir leurs horizons, poursuivre des opportunités et communiquer avec le monde. Le Parti Vert du Québec appuie la mise en place de l'apprentissage d’une deuxième langue pour l’ensemble des étudiants du Québec. Comme les études démontrent qu’il est plus facile d’apprendre des langues a un jeune âge, l’instruction bilingue débutera à partir de la maternelle jusqu'à la fin du secondaire et sera établi à 25% du temps scolaire.

CONDITIONS DE TRAVAIL DES ENSEIGNANT-E-S

Le Parti Vert du Québec est très conscient de la lourde charge de travail des enseignant-e-s et propose d’engager une réflexion et possiblement une consultation sur l’apport possible d’aide-enseignant-e-s. Il pourrait découler de cette réflexion, une formation collégiale en pédagogie permettant d’assister l’enseignant qui, lui, demeure le professionnel responsable de l’enseignement. La création de ces postes permanents pourrait venir alléger les impacts de l’inclusion scolaire des élèves ayant des difficultés sur la charge de travail des enseignants. Ces aide-enseignant-e-s pourraient également permettre aux technicien-ne-s en éducation spécialisée et aux orthopédagogues de cibler plus précisément leurs actions et intervenir de façon plus soutenue auprès des élèves ayant des besoins particuliers.

Une réduction du ratio enseignant-élèves est aussi soutenue par le Parti Vert du Québec en portant une attention toute particulière à la situation des écoles secondaires.

RÉDUCTION DU NOMBRE D'ÉLÈVE PAR CLASSE

À l’heure actuelle, les professeurs au primaire et au secondaire doivent gérer des classes avec de plus en plus d'élèves. Les études démontrent que la réduction du nombre d'élèves par cours est la meilleure façon de veiller à la réussite scolaire et de donner une chance égale pour tous-tes.

Le Parti Vert du Québec propose de réduire le nombre d'élèves par cours à un maximum de 20 élèves par professeur. Cela contribuera à la valorisation de l'éducation, au taux de réussite et à l'amélioration des conditions de travail des professeurs.

SOUTIEN AUX NOUVEAUX-ELLES ENSEIGNANT-E-S

Nous proposons également un soutien accru à l’entrée en emploi. En ce sens, le Parti Vert du Québec propose la création d’une structure nationale de mentorat. Les enseignants d’expérience pourraient ainsi être accompagnés et guidés afin d’offrir un soutien de qualité aux jeunes enseignants parrainés sans que ne soit ajouter une surcharge de travail. Cette structure de mentorat pourrait être créée en collaboration avec les établissements universitaires offrant la formation initiale en enseignement et qui a déjà développée une expertise dans l’accompagnement des enseignants en formation.

HORAIRE SCOLAIRE

Sous la gouvernance du PVQ, la journée scolaire commencerait à 9h et se terminerait à 16h avec une heure additionnelle obligatoire d’activité extrascolaire chaque jour de la semaine (trois heures de sports et deux heures de sports ou autres activités) afin de favoriser la réussite des jeunes et de garder leurs journées remplies d’activités.

Nous retirerons également aux compagnies de transports scolaires le pouvoir d’influencer l’agenda scolaire.

ACCUEIL DES ÉTUDIANT-E-S ÉTRANGER-ÈRE-S (PRIMAIRE ET SECONDAIRE)

Le Parti Vert du Québec est favorable à l’arrivée des étudiant-e-s étranger-e-s dans notre système scolaire, car elle favorise le vivre ensemble et le multiculturalisme. Par contre, nous sommes de l’avis que ces étudiants devraient maîtriser la langue d'apprentissage avant d'être incorporés aux cours classiques, afin de ne pas nuire à la qualité d'enseignement des autres élèves.

LIMITER LE RECOURS À DES SALLES DE COURS MULTINIVEAUX

Dans de nombreuses écoles, les élèves de différents âges et niveaux d’apprentissage sont mis dans les mêmes classes, en raison d’un manque de ressources. Le Parti Vert du Québec s’oppose à cette pratique, car elle est susceptible de nuire à la qualité de l'enseignement. Un gouvernement vert limiterait cette pratique.

ENGAGEMENT COMMUNAUTAIRE

Le bénévolat est parmi les actions de société qui contribuent le plus aux communautés locales et à la vitalité des régions. Nous sommes d’avis que présentement, le système scolaire ne valorise pas suffisamment le travail bénévole et l’engagement communautaire. Nous proposons de rendre l’implication bénévole obligatoire pour l’obtention d’un diplôme secondaire, collégial et universitaire. Les étudiant-e-s auraient la liberté de choisir l’organisation ou la cause dans laquelle ils désirent s’impliquer. Cela permettrait aux jeunes de jouer un rôle plus actif dans la vie communautaire tout en soutenant l’approche orientante et en favorisant la transmission de savoirs non-formels par le contact intergénérationnel.

Le Parti Vert du Québec souhaite aussi mettre de l’avant une plus grande collaboration entre l’école, les parents et la communauté. Les activités parascolaires, importantes pour le développement global optimal des jeunes, devraient être organisée conjointement par l’ensemble des acteurs de la communautés (écoles, municipalités, organismes communautaires, ...) afin de s’assurer d’une offre de services répondant aux besoins de la communauté. Ces activités viennent avec des coûts d’équipement et de personnel et nous sommes d’avis que le gouvernement du Québec doit s’assurer d’un financement adéquat. La vie étudiante parascolaire est importante dans la lutte contre la consommation de drogues, d'alcool et la criminalité chez les jeunes. Il est très important de s’assurer que les jeunes ont des opportunités d’activités après leurs cours, afin qu’ils restent en forme, tissent des liens sociaux et évitent de tomber dans la consommation de substances nocives et dans la criminalité. Ces activités, critiques à la réussite de nos jeunes, viennent avec des coûts en termes d'équipement et de personnel. Nous sommes de l’avis que le gouvernement du Québec devrait injecter plus de ressources dans les activités extrascolaires afin d’offrir un avenir meilleur à nos jeunes.

De plus, nous croyons qu’encourager un plus grand engagement des parents à l’école, à l’image des écoles alternatives par exemple, permettrait un meilleur réseautage des familles du quartier, une augmentation du sentiment de compétence parentale, une aide toujours appréciée et une plus grande valorisation du travail de l’enseignant-e-s.

CONTEXTE D'APPRENTISSAGE

Le Parti Vert du Québec est en faveur d’un environnement d’apprentissage bienveillant qui favorise le bien-être et l’épanouissement de chacun des enfants. Afin de permettre aux enseignants de se concentrer sur l’enseignant plutôt que sur l’évaluation, nous suggérons de supprimer toute évaluation formelle au niveau primaire et de la réintégrer graduellement au premier cycle du secondaire. Cette mesure permettrait de diminuer le niveau de stress des élèves, la comparaison entre les élèves et la pression sur les enseignants. Les enseignant-e-s québécois, formés pour être des professionnels de l’enseignement, sont tout à fait en mesure d’assurer un suivi approprié sur la progression des apprentissages des élèves et de réagir rapidement en cas de difficulté. Cette mesure pourrait également permettre aux enseignants de délaisser plus facilement l’enseignement magistral et traditionnel visant la mémorisation et tendre vers un enseignement socioconstructiviste tel que prôné par le programme de formation de l’école québécoise.

Nous sommes également d’avis que chaque élève peut trouver sa place dans le système scolaire public québécois. Nous soutenons les mesures de formation continue en place et priorisons les formations permettant à l’enseignant de répondre encore plus efficacement aux besoins des élèves. Les élèves doués, les nouveaux arrivants comme les élèves handicapés, en difficulté d’apprentissage ou d’adaptation doivent être soutenus par l’école québécoise. Il est de la responsabilité du gouvernement de s’assurer que les ressources humaines, matérielles et financières sont suffisantes et disponibles pour répondre aux besoins précis du milieu. Dans le cas où la classe d’adaptation scolaire est la meilleure option, le Parti Vert du Québec souhaite que l’option de réintégration partielle ou totale en classe ordinaire de l’élève soit systématiquement analysée chaque année par l’équipe multidisciplinaire.

Le gouvernement du Québec a l’obligation de fournir des milieux d’apprentissage sains et sécuritaires. En ce sens, il est important de poursuivre la lutte à l’intimidation et à la violence telle qu’amorcée il y a quelques années. Il est cependant important de poursuivre nos actions afin de favoriser un climat de solidarité, de communication non-violente et de bienveillance. En ce sens, le Parti Vert du Québec est en faveur de l’ajout des pratiques permettant à l’enfant de se recentrer telles que la méditation et le yoga par exemple. Il nous semble important d’enseigner ces pratiques aux élèves afin de les outiller pour le futur.

ÉDUCATION ALTERNATIVE ET ÉDUCATION À LA MAISON

Le respect des droits est une priorité pour le Parti Vert du Québec et en ce sens il nous semble important de s’assurer que chaque famille qui fait le choix de scolariser son enfant à la maison reçoive un soutien et un accompagnement appropriés. Les bienfaits de cette forme de scolarisation étant nombreux, il est important que le milieu scolaire soutienne la famille, accepte une forme d’évaluation différente et aide à la réintégration à l’école s’il y a lieu.

Le Parti Vert du Québec soutient également les milieux qui souhaitent voir émerger une pédagogie alternative au sein des écoles existantes ou pour la création de nouvelles écoles. Ces pédagogies, qui mettent de l’avant le développement global de l’enfant, sont encore trop souvent méconnues et discriminées.

GRATUITÉ SCOLAIRE, CÉGEPS ET ÉDUCATION POST-SECONDAIRE

GRATUITÉ SCOLAIRE

Le Parti Vert du Québec appuie la gratuité scolaire afin que l’ensemble de la population puisse poursuivre des études post-secondaires, peu importe leurs moyens financiers.

La gratuité scolaire est un enjeu qui a énormément de soutien au sein de la population du Québec. Cette politique ferait en sorte qu’un plus grand nombre de Québécois puisse suivre des formations. Cela permettrait au Québec de miser sur le savoir-faire de notre population, plutôt que sur l'extraction de nos ressources naturelles, comme moteur économique.

GOUVERNANCE DES INSTITUTIONS POST-SECONDAIRES

À l’heure actuelle, les conseils d’administration des institutions post-secondaires sont gérés en grande partie par des représentants d’entreprises privées. Cette structure donne peu de place aux professeurs, aux professionnels de l'éducation et aux étudiant-e-s. Cette dynamique fait en sorte que les intérêts du secteur privé et de l'élite économique passent souvent devant les intérêts des étudiant-e-s et des professeurs.

L’éducation n’est pas une marchandise. Le Parti Vert du Québec propose de remettre les conseils d’administration des établissements post-secondaires dans les mains de ceux qui travaillent ; soit les professeurs, les professionnels de l’éducation et les étudiant-e-s. Ce changement permettrait aux établissements de mieux servir leur clientèle et d'être à l’abri de l’influence des groupes de pression et des intérêts spéciaux.

CAMPUS SATELLITES

Depuis quelque temps, les universités québécoises ont pris l’habitude de construire des campus satellites. Ces campus sont souvent à quelques heures de route des pavillons centraux des universités et engendrent des temps de déplacement et des frais injustes pour les étudiant-e-s. Le Parti Vert du Québec propose de mettre fin à cette pratique.

Désinvestissement dans les énergies fossiles

Au Québec, l’ensemble des universités possèdent des placements financiers dans les compagnies d'énergies fossiles. Nous sommes de l’avis que l'état québécois, et l’ensemble de ces institutions, devraient suivre les données scientifiques qui démontrent que les énergies fossiles présentent une menace extrêmement grave à la planète et cesser immédiatement leurs investissements dans les énergies fossiles.

Encadrement des relations intimes entre professeur et étudiant-e-s

À l’heure actuelle, les relations sexuelles entre les étudiant-e-s et les personnes qui ont une autorité sur leur cheminement académique ne sont pas interdites. Cela a donné lieu à de nombreux abus de pouvoir. Nous appuyons l'interdiction des relations professeur-étudiant ou avec toute autre personne en autorité pour la durée de la relation de pouvoir académique plus trois mois.

Droit à la démocratie étudiante

Au Québec, il existe une tradition de démocratie étudiante et de grèves étudiantes qui ont marqué l’histoire de la province. Malgré ce fait, le droit à la démocratie étudiante et à la grève étudiante n’est pas inscrit dans les lois du Québec. Cela a donné lieu à de nombreux affrontements violents durant la grève étudiante de 2012, car les votes de grèves n’étaient pas reconnus par les tribunaux. Le Parti Vert du Québec propose de reconnaître la réalité des grèves étudiantes et d’inscrire le droit à la grève dans les lois du Québec, afin d’éviter des conflits lors de ces rares événements politiques.

Démocratie scolaire

Réforme des commissions scolaires

Déléguer la responsabilité des immeubles aux municipalités, la commission scolaire s’occupe du matériel scolaire. Le pouvoir de taxation des commissions scolaires sera aboli. Le financement des commissions scolaires parviendra du ministère de l'éducation et les municipalités persévérons les taxes nécessaires pour le maintien des immeubles.

Réforme des élections scolaires

Afin de valoriser, stimuler et revigorer la démocratie scolaire, le Parti Vert du Québec propose de réserver le droit de voter et de se présenter lors d'élections scolaires uniquement aux professeurs qui sont à l’emploi de la commission scolaire et aux parents des enfants mineurs.

À l’heure actuelle, les élections scolaires sont tenues tous les quatre ans. L’ensemble des électeurs ont le droit de vote, mais le taux de participation est souvent en dessous de 5%.

Démocratie étudiante au primaire et secondaire

Le Parti Vert du Québec appuie la mise en place d'élections scolaire parmi les étudiants afin d'élire un conseil étudiant. Ces conseils auront un rôle consultatif auprès de leurs écoles et au secondaire, siégeront sur les commissions scolaires avec droit de vote.

Protection du français

La protection de la langue française, la langue officielle et commune du Québec, est un objectif important pour la société québécoise, mais la protection des libertés individuelles l'est également. Nous croyons que les lois actuelles fonctionnent bien, mais mériteraient d'être revues au bénéfice de la population. 

La protection de la culture québécoise est très importante, et le PVQ croit que la meilleure façon de faire la promotion des arts et de la culture québécoise est de les subventionner.

Protection des langues et cultures autochtones et minoritaires

Les subventions en culture devraient aussi viser la promotion de la culture des groupes minoritaires et des Premières Nations qui forment une partie essentielle de la société québécoise.  À cette fin, nous devrions donc tenter de collaborer avec le gouvernement fédéral afin d’obtenir plus de financement pour ce type de projets. Préservons la diversité en matière de culture. La réconciliation avec les Premières Nations passe par un financement adéquat de la culture et des arts autochtones afin qu'ils soient mieux diffusés, enseignés et célébrés.

Au Québec, un grand nombre d’autochtones habitent hors des réserves et fréquentent les écoles sous la direction du gouvernement provincial. Les écoles québécoises n’offrent malheureusement pas une éducation qui prend en compte la réalité et la culture autochtones. Les solutions sont déjà en place pour un nombre très restreint d’étudiants autochtones au Québec à travers des programmes spécialisés adaptés à leurs besoins et traditions. Ces programmes ont un impact concret dans la qualité de l’éducation offerte aux élèves autochtones et nous appuyons leur mise en place à travers le Québec.

Recherche et formation continue

Le Parti Vert du Québec s'inscrit pour un financement public et transparent de la recherche scientifique, surtout fondamentale. Cette branche de la science a été négligée par l'État ces dernières années, particulièrement par le gouvernement fédéral. Nous considérons de notre côté qu'il est du devoir de l'État de soutenir les scientifiques dans leurs recherches, puisqu'elles profitent à l'ensemble de la société et éclairent le débat ainsi que les politiques publiques. Le PVQ s'oppose avec vigueur à la marchandisation de la recherche publique. Nous nous inscrivons aussi contre la censure et pour la liberté d'expression totale des scientifiques.

Enfin, nous proposons de garantir au moins cinq jours de formation continue par année dans les entreprises, afin de développer la productivité et la mobilité professionnelle. Ces formations pourraient être offertes par les entreprises elles-mêmes, des institutions locales d’enseignement, Emploi-Québec, etc.

Nous proposons de créer un plan d’urgence d’alphabétisation nationale pour réduire drastiquement en quatre ans le haut niveau d'alphabétisation.

Mettre fin à la ségrégation linguistique dans le milieu scolaire

Au Québec, la séparation linguistique totale des commissions scolaires et des écoles fait en sorte que les élèves issues des deux groupes linguistiques évoluent dans des milieux ségrégés. Cela a des effets indésirables sur la population; par exemple, les étudiants des écoles anglophones peuvent rester enfermés dans la communauté avec très peu d’interactions avec les élèves francophones de leur même ville.

Le Parti Vert du Québec propose de miser sur l'apprentissage d’une deuxième langue à l'intérieur des salles de cours, mais également sur le plan social en permettant aux écoles d’offrir de l’instruction dans les deux langues sous un même toit. Les commissions scolaires linguistiques resteront en place, mais les immeubles des écoles seront gérés par le municipal qui confiera des salles de cours aux commissions scolaires.

Nous proposons aussi la création d'un nouveau CÉGEP bilingue axé sur les Sciences, technologies, et mathématiques. Le Parti Vert du Québec appuie l'établissement d’un nouveau CÉGEP bilingue spécialisé qui aurait également un quota obligatoire de 50% d'étudiantes afin de faciliter la formation des femmes dans des milieux de travail typiquement masculin.

Les statistiques le démontrent; de plus en plus d'élèves francophones choisissent les CÉGEPs anglophones afin de maîtriser une deuxième langue. Ce phénomène, due en parti au fait que la loi 101 empêche les francophones de fréquenter d'être instruit en anglais au primaire et au secondaire fait en sorte que les places sont de plus en plus limitées et les choix de cours de plus en plus restreint.

Parti Vert du Québec