Tête de file en épandage d'engrais

Texte de Jean Pierre-Duford, porte-parole en matière d'agriculture 

quebec-agronomist-20190214.jpg

Louis Robert, l'agronome congédié par le ministère de l'Agriculture le 24 janvier dernier pour avoir dénoncé l'influence du secteur privé des pesticides sur les décisions du CÉROM (Centre de recherche sur les grains ), financé en majorité par Québec, en rajoute. Il dénonce maintenant l'influence du privé dans les recommandations d'engrais faites aux agronomes et aux agriculteurs-trices.

Le problème réside dans le fait que les représentants des compagnies d'engrais siègent et votent au comité qui élabore les recommandations d'utilisation des engrais par les agriculteurs; une situation inédite en Amérique du Nord.

Et les conséquences sont fulgurantes: alors que M Robert travaillait encore au MAPAQ, il a étudié les recommandations pour le maïs. Il fut surpris de constater qu'elles sont trois fois plus élevées au Québec qu'en Ontario. Et pourtant, les récoltes ne sont pas plus importantes dans notre province qu'ailleurs.

Il y a des raisons sérieuses de s'en inquiéter. Premièrement, le surplus d'engrais rend les opérations plus coûteuses, donc les produits maraîchers seront plus dispendieux. Également, cela gonfle la facture du soutien agricole, celui-ci étant offert par le gouvernement aux frais des contribuables. Deuxièmement, les excès d'engrais se retrouvent dans les cours d'eau, causant des changements de croissance des végétaux aquatiques, ayant parfois comme effet de tuer totalement toute faune, et certains composés ayant possiblement des répercussions sur les changements climatiques. Troisièmement, ces produits se retrouvent dans l'eau potable consommée par la population.

Le Parti Vert du Québec appuie des subventions importantes pour la production et la consommation d’aliments certifiés biologique, ce qui signifie l’utilisation de fertilisants seulement naturels. Il appuie les dénonciations de M Robert et appelle le gouvernement Legault à rendre les commissions agricoles libres du lobby des producteurs d’engrais et de pesticides.

Sources:

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1149614/pesticides-recherche-lanceur-alerte-agronome-congedie-gouvernement-quebec

https://www.radiogaspesie.ca/nouvelles/agriculture-sylvain-roy-deplore-le-congediement-de-louis-robert/

http://www.meteopolitique.com/Fiches/Honneur-et-Ethique/Honneur/Louis-Robert-Agronome/Crise-au_Centre-de-recherche-sur-les-grains_consequence-d-une-privatisation-de-la-gestion-de-programmes-en-Agriculture.htm

https://www.cbc.ca/news/canada/montreal/outcry-grows-over-fired-agriculture-ministry-whistleblower-as-caq-dodges-questions-1.5020241

Parti Vert du Québec