Le PVQ s’oppose à la construction de la mine de graphite Lomiko dans la MRC de Papineau

    0
    427

    Les candidats locaux et le Chef du Parti Vert du Québec, Alex Tyrrell, ont rencontré Claude Bouffard du RPLPN, ainsi que le maire de Lac-des-Plages, Richard Jean et le conseiller Gilles Charest, afin de prendre connaissance de leurs préoccupations face à l’arrivée potentielle d’un méga mine de graphite à ciel ouvert dans leur municipalité. Profondément concerné pour l’avenir de la région face à un boom minier, le Parti Vert du Québec prend position contre la construction de la mine Lomiko.

    «Cette mine aura des effets dévastateurs et catastrophiques sur la biodiversité, sur la pollution de l’eau et de l’air et sur l’industrialisation d’une magnifique région à localité récréotouristique. Tout le monde ici s’y oppose, y compris les 25 municipalités de la MRC de Papineau. Les citoyens sont mobilisés pour dire non au projet, pour protéger leur milieu de vie, leurs maisons et l’environnement. Si cet énorme projet de mine à ciel ouvert, situé entre deux lacs, va de l’avant, la région ne sera plus jamais pareille. L’eau sera polluée, l’air sera rempli de poussière, les routes seront détruites par du camionnage industriel et plus personne ne voudra vivre ici. » a déclaré Alex Tyrrell, chef du Parti Vert qui fréquente la région depuis son enfance. Il ajoute que « non seulement le Parti Vert s’oppose à ce projet, mais notre programme électorale, le Nouveau Plan Vert, vise à donner un pouvoir de véto à toutes les municipalités du Québec en ce qui concerne l’activité minière, le passage d’oléoducs et des projets de développement qu’elles jugent ne pas être dans leurs intérêts. Avec l’ensemble de la MRC qui s’y oppose, le gouvernement du Québec n’a aucune légitimité d’autoriser le projet. Le secteur est incompatible avec l’activité minière. »

    Le Parti Vert du Québec appuie le Regroupement de protection des lacs de la Petite-Nation (RPLPN) et considère qu’une telle pression sur les municipalités est intolérable et souhaite accroître les pouvoirs des municipalités. Le PVQ croit en des communautés locales fortes, ayant le contrôle sur leur développement, et le droit de dire NON aux projets de développements économiques. La décentralisation du pouvoir permettra aux municipalités d’assurer leur propre développement, dans le respect de leur environnement et de leurs intérêts, et ce tout en respectant leurs valeurs. «C’est un non-sens que des municipalités se battent pour protéger leurs ressources et leur territoire et qu’elles encaissent des refus du gouvernement du Québec;» s’est exprimé Alex Tyrrell.

    La veille de sa visite à Lac-des-Plages, M. Tyrrell a fait une déclaration devant le Mont Rigaud ou encore une fois, la MRC s’oppose fortement à un projet minier en raison des importants impacts écologiques, mais essuie des refus du gouvernement Legault de désigner le site incompatible avec l’industrie minière.

    Le chef du Parti Vert était également accompagné par la candidate locale dans la circonscription de Papineau, Mélissa Arbour, ainsi que de Luis Alvarez et Karine Steinberger, candidats du Parti Vert dans Argenteuil et Bertrand qui s’opposent également à la mine Lomiko qui préoccupe des Québécois-es de toutes horizons.

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here