Le Parti Vert réagit au débat des chefs

0
332

À défaut d’avoir été invité au prochain débat des chefs, qui aura lieu demain, le 22 septembre, le chef du Parti Vert du Québec, Alex Tyrrell, s’installera à l’extérieur, dans la rue, devant les studios de Radio Canada. Il regardera le débat et répondra aux questions en direct sur Facebook. Le chef du parti tiendra ensuite une conférence de presse après le débat. Le PVQ espère que certains journalistes présents viendront prendre connaissance du point de vue du parti en tant que sixième parti en importance au Québec et pour le bien de la démocratie québécoise.

Malgré le fait que le Parti Vert du Québec a obtenu plus de votes que le Parti Conservateur lors de la dernière élection, et le fait qu’il s’agit du diffuseur public, le Parti Vert est encore une fois exclu du débat. En fait, en 37 ans d’existence et 10 campagnes électorales, le Parti Vert du Québec n’a jamais été invité aux débats. Cependant, des chefs de droite comme Duhaime et Dumont ont été invités. Par ailleurs, les chefs des Partis Verts sont souvent exclus des débats. Jill Stein, leader du Parti Vert Américain, a d’ailleurs été arrêtée après avoir franchi une ligne de police alors qu’elle tentait de se frayer un chemin jusqu’à la scène du débat présidentiel. D’autres leaders, dont Alex Tyrrell, ont organisé des manifestations à l’extérieur des studios, ont écrit des lettres, des pétitions, ont tweeté, mais le Parti Vert a toujours exclu malgré tout.

À la suite du dernier débat diffusé sur les ondes de TVA, le chef du parti s’est exprimé publiquement sur ses réseaux sociaux : «Le débat était hostile et manquait de contenu. Tous les chefs ont échangé des insultes. Nadeau-Dubois a dit à Duhaime de déménager au Texas; Les candidats se coupaient fréquemment la parole et étaient rarement capables de finir une phrase; C’était difficile à regarder. Les voir s’affronter m’a fait penser à toutes les personnes que j’ai rencontrées durant le porte-à-porte pendant cette campagne et qui m’ont dit qu’elles détestaient la politique. Beaucoup d’entre eux n’ont aucun intérêt, aucune confiance et aucun optimisme en ce qui concerne la politique québécoise. Cela m’a également fait penser à quel point ce débat aurait pu être meilleur si TVA avait invité le Parti Vert et moi-même à participer. Nous aurions pu avoir un vrai débat sur des sujets importants, avec les politiques audacieuses du Parti Vert du Québec sur la table. Au lieu de cela, nous avons eu droit à un débat irrespectueux axé davantage sur les insultes, la tension, les cris et la confrontation. »

L’environnement et la justice sociale sont plus importants que jamais. Le Parti Vert du Québec est ici pour proposer une alternative audacieuse au statu quo et pour apporter l’énergie positive dont notre démocratie a tant besoin. Les grands médias devraient en prendre note et accorder une couverture équitable. Le Parti Vert du Québec s’engage à transformer le Québec en une société plus inclusive, plus équitable, plus juste, et plus verte pour offrir

aux générations futures un réel avenir durable, avec une vision dans laquelle personne n’est laissé dans la marge et dans laquelle le respect de l’environnement est au cours des orientations gouvernementales. Le parti est plus prêt que jamais à prendre davantage d’espace dans le débat public et de contribuer à construire le Québec de demain. Bien que nous ne soyons pas représentés à l’Assemblée nationale, nous sommes le seul parti politique non-représenté à l’Assemblée qui présente un nombre significatif de candidat-es, avec plus de 73 candidat-es annoncé-es. Nous sommes également le parti avec le plus de candidat-es issus de minorités visibles.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here