Le glyphosate omniprésent

Des données de l'Agence canadienne d'inspection des aliments démontrent une situation alarmante : 37% d’aliments de toutes les sortes testés par l’Agence contenaient des traces de glyphosate, l’herbicide le plus utilisé au monde. Le PVQ appuie le bannissement de l’ensemble des pesticides (et herbicides) sur notre territoire d’ici l’année 2022.

Texte de Jean-Pierre Duford, porte-parole en Agriculture et Gestion des Forets. 

oo.jpg

Des données de l'Agence canadienne d'inspection des aliments démontrent une situation alarmante : 37% d’aliments de toutes les sortes testés par l’Agence contenaient des traces de glyphosate, l’herbicide le plus utilisé au monde.

Les échantillons d’aliments ont été testés entre 2015 et 2018, et plus du tiers contenaient des résidus de glyphosate, dont 0,5% qui en contenaient au-delà du taux permis (Radio-Canada). Le glyphosate est aujourd’hui considéré comme un « cancérogène probable » selon l'Organisation Mondiale de la Santé.

Les produits les plus touchés sont les produits céréaliers, du fait que le glyphosate de la compagnie Monsanto - nommé Roundup - est homologué pour utilisation en Amérique du Nord une semaine avant la récolte afin de la faciliter et de l’uniformiser.

L'utilisation courante de cet herbicide présumé cancérigène a mené à sa propagation dans  l’environnement en général. La preuve de ceci: des traces de glyphosate se retrouvent jusque dans les produits certifiés biologiques soit 24% des produits testés par l’agence canadienne. De plus, en 2001, on détectait du glyphosate dans 38 % des prélèvements d’eau des rivières du Québec, tandis qu'en 2017 on atteignait 97 % des échantillons (La Presse).

Le Parti Vert du Québec appuie le bannissement de l’ensemble des pesticides (et herbicides) sur notre territoire d’ici l’année 2022. Ce bannissement s’appliquera tant à l’agriculture qu’aux centres urbains. Les recherches scientifiques sont claires; les pesticides nuisent à la santé des êtres humains, des animaux et de la biodiversité. Les alternatives existent; la permaculture, les systèmes mécaniques enlevant les mauvaises herbes et la bioremédiation sont tous des solutions aux problématiques des pesticides. L’industrie agricole est entièrement capable de s’adapter et un gouvernement Vert sera présent pour les aider avec la transition.

Texte de Jean-Pierre Duford, porte-parole en Agriculture et Gestion des Forets. 

Sources

PVQ. 2018. “Le nouveau plan vert pour le Québec.” Parti Vert du Québec (Accédé le 28 février 2019)

Bergeron, Patrice. "Pesticides: un test pour les élus de la CAQ" La Presse (Accédé le 26 février 2019)

Meneu, Gildas. 20 février 2019. “Du glyphosate dans nos aliments.” Radio-Canada (Accédé le 26 février 2019)

 

Parti Vert du Québec