Justice économique

JUSTICE ÉCONOMIQUE 

Le Parti Vert du Québec s’inscrit dans une vision écosocialiste, ce qui implique de protéger l'environnement tout en offrant des services publics de qualité à la population. Nous sommes très préoccupés par les inégalités sociales et le besoin de bâtir une société plus juste et plus équitable.

SALAIRE MINIMUM - 15$/H

Le Parti Vert du Québec appuie l’augmentation rapide du salaire minimum pour atteindre 15$/h d’ici le printemps 2019. Cette augmentation du salaire minimum sera combinée avec des modifications au Code de travail, qui interdit aux employeurs de réduire les bénéfices (pauses café, assurances maladie) pour contrer la hausse du salaire minimum. Ce salaire minimum sera également indexé à l’inflation.

REVENU MINIMUM GARANTI - SORTIR L'ENSEMBLE DU QUÉBEC DE LA PAUVRETÉ

Le Parti Vert du Québec propose d'instaurer un revenu minimum garanti de $1200 par mois afin de sortir l’ensemble des Québécois-es de la pauvreté. Ce montant sera bonifié pour les personnes atteintes de maladies ou d’un handicap physique ou mental. Ce programme remplacera à terme celui d’aide sociale. L’ensemble des résident-e-s seront admissibles sans conditions. Il y aura également une exemption de travail de $600 par mois afin de permettre aux personnes de travailler à temps partiel sans compromettre leur accès au programme.

AVANCÉES TECHNOLOGIQUES - RÉDUCTION DES HEURES DE TRAVAIL

Au Québec et partout dans le monde, les nouvelles technologies réduisent de façon importante les besoins des entreprises et de la fonction publique en termes de main-d’oeuvre. Pour chaque jour de travail, les usines produisent de plus en plus de produits et d’ici quelques années l’arrivée de l'intelligence artificielle viendra accélérer ce phénomène. L’augmentation de la productivité, grâce aux avancées technologiques, nous pousse vers un important choix de société; préférons-nous profiter de cette augmentation de productivité pour réduire les heures de travail ou pour continuer à augmenter notre capacité de consommer des biens?

Les études démontrent qu’une réduction des heures de travail augmente la productivité des individus, ce qui représente un avantage important pour les entreprises. De plus, le niveau de stress, le nombre de journées de maladie et l'épuisement professionnel sont tous des facteurs qui ont tendance à diminuer lorsque le nombre d’heures de travail est réduit. Le taux de chômage baissera également et les citoyen-ne-s auront plus de temps pour participer à la vie communautaire, prendre soin de soi-même et de leur famille tout en réduisant l'empreinte écologique associée à la cinquième journée de travail.

Le Parti Vert du Québec propose de réduire progressivement la durée de la semaine de travail pour atteindre 32h par semaine d’ici l'année 2022.

Pour se conformer à cette loi, les entreprises seront tenues de maintenir la rémunération hebdomadaire au même niveau (ou plus élevé) qu’ils versent aux employé-e-s pour 40h par semaine.

Le Parti Vert du Québec s'inscrit dans une volonté de réduire le temps mis sur le travail et le rediriger vers le bien-être et l'épanouissement de la population. La population du Québec étant vieillissante, il importe que les citoyen-ne-s aient plus de temps pour prendre soins de leur proche, mais aussi que les Québécois-es puissent s'investir dans leur communauté, leur famille et puissent profiter de la vie.

Historique de la semaine de travail au Québec

1976 : 45 heures

1er avril 1980 - 30 septembre 1996 : 44 heures

1er octobre 1997 : 43 heures

1er octobre 1998 : 42 heures

1er octobre 1999 : 41 heures

1er octobre 2000 à nos jours : 40 heures

DROIT AU LOGEMENT ET AUX LOGEMENTS SOCIAUX

Le Parti Vert du Québec appuie la construction de 50 000 unités de logements sociaux par année. Nous sommes de l’avis que tous les citoyen-ne-s ont droit à un logement abordable, sécuritaire et salubre. Nous appuyons également la mise à jour des lois sur le logement afin de donner davantage de droits aux locataires et d’assurer que les logements sont tenus en bon état par les propriétaires en tout temps. Nous nous prononçons également contre la "ghettoïsation", nous souhaitons que ces logements ne soit pas concentrés dans les mêmes endroits. Il faut également user de la construction de ces logements pour lutter efficacement contre l'itinérance en offrant des logements aux personnes sans domicile fixe. 

EMPLOI ET IMMIGRATION

Le Parti Vert du Québec propose de faciliter l’intégration et lutter contre la discrimination à l’emploi en établissant des quotas d’employé-e-s issus de l’immigration ou racisés au PME afin que celles-ci puissent obtenir leurs subventions. Cette mesure serait appliquée dans les régions où l’on trouve un plus haut taux d’immigration (notamment la région métropolitaine de Montréal). Les PME devraient avoir soit engagé ces personnes ou alors fait preuve d’efforts pour leur recrutement. Cela aura pour effet de faciliter l’intégration sur le marché du travail. Pour les régions avec un faible taux d’immigration, les PME ne verront pas ce critère appliqué sous forme de subventions mais de bonus. Cela aurait l’effet positif d’encourager un plus grand nombre d’immigrant-e-s à s’installer dans les régions, stimulant ainsi l’économie locale et freinant le déclin démographique.  

ÉTABLIR UN NOUVEL INDICATEUR DE RICHESSE

Le Parti Vert du Québec propose d'utiliser un nouvel indicateur de richesse qui serait créé à partir de la combinaison d'un PIB Vert, de l'Indicateur de Développement Humain (IDH), l'Indice de Santé Sociale (ISS) et l'empreinte écologique. 

RECONNAISSANCE DU BÉNÉVOLAT

Nous proposons que les organismes de charité et les OBNL culturel, environnementaux ou d'économie sociale, légalement constitués, puissent remettre un reçu officiel accordant une réduction d'impôt pour l'engagement social. Cela encouragera le bénévolat à des niveaux où les besoins sont grandissants, le valorisera et sera un atout économique avantageux pour la province.

MODIFIER LES TARIFS D'ÉLECTRICITÉ POUR LES RENDRE PLUS DURABLES ET ÉQUITABLES

À l’heure actuelle, les grands consommateurs d'électricité au Québec, tel que l’industrie de l'aluminium, paient très peu pour l'électricité (en fait, moins que les consommateurs résidentiels). Cette situation doit changer. Hydro Québec appartient aux citoyen-ne-s et non aux grandes entreprises. Le Parti Vert du Québec propose d’offrir une quantité de base d'électricité gratuite à chaque citoyen-ne-s et de facturer uniquement l’utilisation supérieure à cette quantité. Cette politique aura pour effet de décourager la surconsommation tout en allégeant le fardeau fiscal des consommateurs résidentiels. Pour les entreprises qui sont de grandes consommatrices, elles devront payer des tarifs beaucoup plus élevés qu'à l’heure actuelle.

LOTERIE

Réduire le nombre de points de ventes des loteries et machines à loterie virtuelles

LUTTER POUR LA RENÉGOCIATION DES ACCORDS COMMERCIAUX

Les accords commerciaux ont des bénéfices et des désavantages. La mondialisation a de nombreux effets néfastes sur l'environnement. Notamment, les émissions de GES liées au transport des marchandises sur de grandes distances. Le Parti Vert du Québec appuie la renégociation d’un grand nombre de ces accords afin de protéger les commerces locaux, l'économie circulaire, l’alimentation locale et les réalités environnementales de notre époque. Nous soutenons également les mesures encourageant le commerce éthique; nous considérons que les relations commerciales et politiques ne peuvent être traitées séparément. Le gouvernement doit respecter ses propres principes lorsqu’il fait du commerce.  

MODULATION DES AMENDES EN FONCTION DU REVENU DES FAUTIFS

Dans plusieurs pays, comme la Finlande, les amendes pour les infractions sont déterminées en fonction des revenus des personnes accusées de ces infractions. Cela à pour effet d'apporter une certaine équité à la remise d’amendes, qui ont actuellement des impacts beaucoup plus sévères sur les gens à faibles revenus en comparaison à à la classe moyenne et aux plus riches. Dans ce système, les amendes attribuées aux fautifs sont calculées en nombre de jours de revenus privés et calculées selon leurs revenus. Cette politique vise à établir une justice plus équitable et à contrer le déséquilibre actuel dans le système de justice et d’amendes qui est grandement biaisé en faveur des plus riches.

Parti Vert du Québec