Le Parti Vert du Quebec est présentement à la recherche de candidat-e-s dans la majorité des régions du Québec! En apprendre plus →

Les animaux d'élevage

LES ANIMAUX D'ÉLEVAGE

La population choisirait certainement d’assurer de meilleures conditions de vie aux animaux d’élevage si elle était informée des mauvais traitements qui leur sont infligés. Actuellement, la Loi sur le bien-être et la sécurité de l’animal ne protège pas les animaux d'élevage. Ils sont soumis à la réglementation de l’industrie ou aux « pratiques couramment utilisées » par cette dernière. Pour cette raison, le Parti vert est d’avis qu’un ensemble de règlements qui visent à atténuer les souffrances et à cesser les mauvais traitements infligés aux animaux d’élevage doit être mis en œuvre.

La production animale

Le programme du Parti vert vise à :

  • Informer la population sur les pratiques couramment utilisées dans l’industrie afin de la sensibiliser aux traitements que subissent les animaux d’élevage.
  • Imposer un encadrement strict des règles concernant les pratiques de l’industrie.
  • Interdire les mutilations des animaux d’élevage telles que l’amputation de la queue, la castration à vif et l’épointage du bec.
  • Interdire le broyage des poussins.
  • Interdire toute forme d’abattage qui ne prévoit pas de désensibilisation préalable et favoriser les pratiques aux effets immédiats.
  • Rendre obligatoires l’accès à l’information et la transparence au sein des abattoirs, des fermes industrielles et des transporteurs. Cet accès à l’information devrait être un outil accessible non seulement aux autorités gouvernementales, mais également aux médias et aux citoyen-ne-s intéressé-e-s.
  • Imposer des normes plus strictes sur le transport des animaux qui réduisent les temps de déplacement, augmentent l’espace vital des animaux dans les camions et limitent le transport lors des températures extrêmes. L’utilisation d’aiguillons électriques doit être interdite et le pouvoir coercitif des inspecteurs, augmenté.
  • Favoriser les fermes et les abattoirs locaux et à petite échelle.
  • Encourager la population à réduire sa consommation de viande et de sous-produits d’origine animale.

La réduction de la consommation de viande

Le Parti vert du Québec est d’avis que la société doit prendre un virage vers une réduction globale de la consommation de viande. À cette fin, le programme du parti comprend des mesures qui visent à :

  • Mandater les institutions publiques, telles que les écoles et les hôpitaux, pour fournir des options de repas végétariens et végétaliens afin d’encourager des choix alimentaires plus sains pour la santé humaine et moins dommageable à l’environnement.
  • Ajouter des cours de cuisine saine au programme scolaire des écoles primaires et secondaires du Québec. Ces cours incluront une formation à la cuisine végétarienne et végétalienne, ainsi qu’aux impacts écologiques de la consommation de viande et de produits animaliers.
  • Utiliser les leviers financiers dans le domaine de l’agriculture afin de bonifier les subventions de la production d’aliments à base de végétaux. Cela comprendra la mise en place d’un vaste programme serricole nationalisé qui permettra à l’ensemble des Québécois de profiter des fruits et des légumes produits avec notre électricité verte.
  • Subventionner les produits et les programmes qui aident les citoyen-ne-s à réduire leur consommation de viande et de sous-produits animaux. Cela comprendra une baisse des prix des aliments à base de végétaux et des cours de cuisine gratuits et accessibles à tous.
  • Déplacer progressivement, sur une période de 10 ans, les subventions à l’industrie de la viande vers des programmes qui valorisent l’utilisation de produits alimentaires à base de végétaux.    
  • Encourager la population, par des campagnes publicitaires, à réduire sa consommation de viande et de produits d’origine animale.

Les animaux élevés ou piégés pour leur fourrure

Le Parti vert s’oppose à toute forme d’utilisation de fourrure. Nous considérons que la fourrure est un produit dit « de luxe » qui n’est pas nécessaire. De plus, l’industrie de la fourrure est responsable de la mort et de la souffrance de millions de renards, de coyotes, de lapins et de visons, entre autres. Ces derniers sont piégés dans leurs habitats naturels ou élevés dans des fermes de production de fourrure.

Pour ces raisons, le Parti vert souhaite :

  • Abolir la vente de vêtements de fourrure, comme l’ont déjà fait deux villes de Californie, soit West Hollywood et Berkeley.
  • Interdire l’élevage des animaux pour leur fourrure.
Parti Vert du Québec