Lutter contre le plastique

Politique de lutte contre le plastique et objets à usage unique

Bannir les tasses à usage unique - La tasse universelle

Chaque année, nous consommons des milliards de tasses de café à usage unique. Les tasses réutilisables sont répandues, mais les consommateurs ne sont pas nombreux à les utiliser et les inconvénients et enjeux systémiques limitent leur utilisation par les masses.

Pour contrer cette tendance et pour adresser les inconvénients systémiques, le Parti Vert du Québec propose de bannir les tasses à usage unique et de les remplacer par une tasse universelle réutilisable. Les tasses universelles seront échangeables sur un système de consigne et ce peux importe la chaîne de restauration ou petit café que le consommateur fréquente. Les cafés seront chargés de nettoyer les tasses et de les distribuer aux clients. Les tasses à usage unique seront bannies. Voilà la meilleure façon de provoquer un changement d’habitudes rapide et efficace afin de réduire notre consommation de papier et de plastique tout en réduisant les coûts de récupération des municipalités du Québec.

Bannir les pailles ainsi que les sacs et les ustensiles à usage unique

Le Parti Vert du Québec appuie le bannissement des pailles, des sacs en plastique, ainsi que des ustensiles à usage unique. Afin de permettre aux consommateurs et aux entreprises de s’adapter, une taxe importante sera appliquée aux articles de plastique en question dans les premières deux années suite à l’adoption de la loi. Suivant la période de transition, les pailles, les ustensiles et les sacs à usage unique seront interdits.

Bannir l’utilisation de contenants d’usage unique pour des assiettes de restaurant consommer sur place

Un gouvernement du Parti Vert du Québec interdira la pratique d'offrir des assiettes jetables pour des repas qui sont consommés sur place. Cela éliminerait des milliers de tonnes de plastique et de déchets de nos sites d'enfouissement, des cours d’eau et des océans.

Lutter contre le suremballage

Pour lutter efficacement contre le plastique, il faut également s'attaquer au suremballage qui représente l'une des plus grandes sources de pollution plastique. Il est important d'agir contre ce plastique qui est non seulement inutile, mais qui se retrouve généralement dans les océans et dans notre eau potable, ce qui représente une menace directe pour la santé des Québécois-es. Pour lutter efficacement contre ce plastique, le PVQ propose de :

  • Instaurer une réglementation quant à l'emballage, afin de limiter celui-ci au maximum, tout en respectant les principes de salubrité et d'hygiène. 
  • Encourager le développement et la transition vers des "commerces en vrac".
  • Remplacer le plastique par du papier dans la mesure du possible. 
  • Abolissions entière des sacs de plastique à l'échelle de la province. 
Parti Vert du Québec