Produits et sous-produits d'origine animale

Réduire la consommation de produits et de sous-produits d'origine animale

Les avis scientifiques sont clairs; réduire la consommation de viande et de produits animaliers est une manière efficace de réduire nos GES et de lutter contre les changements climatiques. Pour cette raison, le Parti Vert du Québec appuie la mise en place d’une cible de réduction des produits animaliers de 50% d’ici 2030, combiné avec une série de mesures innovantes qui visent à aider les citoyen-ne-s à faire le changement. La Chine a adopté une cible similaire en 2016, en considérant les impacts environnementaux de la production de viande. Un gouvernement Vert soutiendra les agriculteurs et éleveurs québécois-es dans cette importante transition. Plus d’informations disponibles dans la section droits des animaux et santé.

LES ANIMAUX D'ÉLEVAGE

La population choisirait certainement d’assurer de meilleures conditions de vie aux animaux d’élevage si elle était informée des mauvais traitements qui leur sont infligés. Actuellement, la Loi sur le bien-être et la sécurité de l’animal ne protège pas les animaux d'élevage. Ils sont soumis à la réglementation de l’industrie ou aux « pratiques couramment utilisées » par cette dernière. Pour cette raison, le Parti vert est d’avis qu’un ensemble de règlements qui visent à atténuer les souffrances et à cesser les mauvais traitements infligés aux animaux d’élevage doit être mis en œuvre.

LA PRODUCTION ANIMALE

Le programme du Parti vert vise à :

  • Informer la population sur les pratiques couramment utilisées dans l’industrie afin de la sensibiliser aux traitements que subissent les animaux d’élevage.
  • Imposer un encadrement strict des règles concernant les pratiques de l’industrie.
  • Interdire les mutilations des animaux d’élevage telles que l’amputation de la queue, la castration à vif et l’épointage du bec.
  • Interdire le broyage des poussins.
  • Interdire toute forme d’abattage qui ne prévoit pas de désensibilisation préalable et favoriser les pratiques aux effets immédiats.
  • Rendre obligatoires l’accès à l’information et la transparence au sein des abattoirs, des fermes industrielles et des transporteurs. Cet accès à l’information devrait être un outil accessible non seulement aux autorités gouvernementales, mais également aux médias et aux citoyen-ne-s intéressé-e-s.
  • Imposer des normes plus strictes sur le transport des animaux qui réduisent les temps de déplacement, augmentent l’espace vital des animaux dans les camions et limitent le transport lors des températures extrêmes. L’utilisation d’aiguillons électriques doit être interdite et le pouvoir coercitif des inspecteur-trice-s, augmenté.
  • Augmenter le nombre d'inspecteur-trice-s.
  • Favoriser les fermes et les abattoirs locaux et à petite échelle.
  • Encourager la population à réduire sa consommation de viande et de sous-produits d’origine animale. 
  • Encourager les pratiques d'élevage en liberté et à l'extérieur. 
Parti Vert du Québec