Le PVQ dénonce les mesures de la CAQ concernant le programme de parrainage privé de réfugiés

Une déclaration d'Halimatou Bah, Cheffe adjointe du PVQ

Résultats de recherche d'images pour « immigration quebec ministère »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Montréal, le 20 janvier 2020 - Consternée par le seuil en baisse et les nouvelles mesures appliquées au programme de parrainage privé de réfugiés, Halimatou Bah, Cheffe adjointe du PVQ déclare que la générosité des parrains et marraines est mise à rude épreuve par le gouvernement caquiste. 

Aujourd’hui, le MIFI a ouvert le programme de parrainage privé de réfugiés pour recevoir de la part des messagers mandatés par des parrains et marraines, 100 dossiers seulement. Avec le principe du premier arrivé, premier servi, et le chiffre ridiculement bas de 100 dossiers de candidature issus de parrainage privé qui seront acceptées, le gouvernement Legault laisse la place au marché noir, à la corruption ainsi qu’à l'intimidation tout en mettant à rude épreuve la générosité de nombreux et nombreuses parrains et marraines. 

C’est une honte de mettre un prix à la générosité. Sous prétexte de ne pas vouloir désavantager les personnes ou les organismes situés en région, ils font vivre du stress et de l'inquiétude à beaucoup de personnes tout en les obligeant à attendre et à faire une file de plusieurs jours pour déposer leurs dossiers. D’ailleurs, certains médias rapportent que pour être sûrs que leur demande soit traitée par les agents lundi matin, des candidats du programme ont dormi toute la fin de semaine dans les bureaux du ministère québécois de l’Immigration, à Montréal. 

Alors que le Canada prévoit d’accueillir 30 000 réfugiés en 2020, le Québec lui décourage le parrainage privé de réfugiés. Non seulement le parrainage des réfugiés coûte beaucoup moins cher à l’État mais en plus, il favorise et facilite l’intégration des nouveaux arrivants qui sont déjà en contact avec leurs parrains et marraines avant leur arrivée.

Le système mis en place par le gouvernement montre à l’instar de ses nombreuses décisions en matière d’immigration son mépris et sa grande insensibilité à l'égard des personnes immigrantes. En fixant le chiffre de 100 dossiers, il ferme la porte à de nombreuses familles qui espéraient voir leur sort changer.

Halimatou Bah
Cheffe adjointe du Parti Vert du Québec

Parti Vert du Québec