Communiqué: le PVQ s’oppose au projet de loi xénophobe de la CAQ

Le Parti Vert du Québec est un ardent défenseur des droits et libertés de tous. En conséquence, nous nous opposons fortement au projet de loi sur la « laïcité » déposé par le gouvernement Legault et le ministre Simon Jolin-Barrette.

Communiqué de presse, 29/03/2019. 

alex_aziza_2.jpg                           

Le Parti Vert du Québec est un ardent défenseur des droits et libertés de tous. En conséquence, nous nous opposons fortement au projet de loi sur la « laïcité » déposé par le gouvernement Legault et le ministre Simon Jolin-Barrette.

Cette manœuvre est le résultat d’un courant xénophobe de plus en plus présent au Québec. Ce phénomène est dû en grande partie aux médias de droite et à l’opportunisme politique.

« Aujourd'hui, j’ai honte de mon gouvernement » à déclaré Alex Tyrrell, chef du Parti Vert du Québec. « Le gouvernement du Québec s’en prend aux minorités religieuses, à nos droits fondamentaux et à nos libertés individuelles. Ce projet de loi aura pour effet de légaliser la discrimination à l’embauche, ce qui va directement à l’encontre de la constitution canadienne et la charte des droits de la personne. En agissant de la sorte, le gouvernement du Québec augmentera les tensions sociales, alimentera les groupes d’extrême droite et contribuera à une amplification de la discrimination à l’emploi à travers le Québec. Ce n’est aucunement le rôle du gouvernement de légiférer sur la tenue vestimentaire des citoyens dans une société libre et démocratique. »

Le Parti Vert du Québec s’oppose fortement à l’utilisation de la clause dérogatoire qui aura pour effet de suspendre nos droits fondamentaux. « L’utilisation de la clause dérogatoire pour permettre au gouvernement de faire de la discrimination à l’embauche est un geste regrettable qui entachera sévèrement la réputation du Québec à l’international. Elle communique le message que le Québec est une société renfermée sur elle même, gouvernée par un parti populiste de droite qui alimente les tensions sociales dans le but de diviser les citoyens pour mieux régner. C’est inacceptable et le Parti Vert du Québec sera présent sur le terrain pour s’opposer au projet de loi en solidarité avec les communautés affectées et les gens progressistes à travers le Québec » à déclaré Aziza Dini, porte-parole en diversité et inclusion du Parti Vert du Québec.

Quant aux arguments proclamant que le projet de loi en question donnera fin au débat suite à son adoption, le chef du Parti Vert est sans équivoque « La droite nationaliste, les xénophobes et l’extrême droite ne seront jamais satisfaits avec une telle mesure. Bien que les personnes qui font la promotion de la violence envers les minorités applaudissent les gestes du gouvernement en ce moment, ils ne seront jamais satisfaits et ils voudront toujours aller plus loin » déplore-t-il. « Quelles seront les prochaines étapes, légiférer sur ce que nous pouvons porter dans la rue? Empêcher certaines personnes d’avoir accès à leurs salles de cours? Interdire des lieux de culte? Du moment où nous adoptons des lois qui suspendent les droits fondamentaux, la pente devient glissante. Je demande au premier ministre et à son complice, le ministre Jolin-Barrette, de faire marche arrière et d’abandonner leur projet de loi xénophobe dès maintenant. »

Parti Vert du Québec